Les eaux florales et les hydrolats existent depuis des siècles, partout dans le monde. Pourtant peu d’ouvrages leur sont consacrés et ce n’est que très récemment que l’on s’est ré-interrogé sur leurs vertus thérapeutiques.

Moins célèbres que les huiles essentielles, les hydrolats et les eaux florales sont surtout connus pour leurs utilisations culinaires (hydrolat de rose, fleur d’oranger…), pourtant ils possèdent des vertus pour la peau et la santé non négligeables !

Pour des problèmes de peau spécifiques ou pour l’entretien quotidien, les hydrolats et eaux florales se combinent à l’utilisation des huiles végétales et essentielles, et ont des effets remarquables.

eau de rose de damas française

Qu’est-ce qu’une eau florale ou un hydrolat ?

La définition la plus simple est celle donnée par Michel Faucon :

« L’eau florale ou l’hydrolat est l’eau distillée (vapeur d’eau recondensée) que l’on sépare de l’huile essentielle à la sortie de l’alambic après décantation »

Mais cette définition n’explique pas aux néophytes de la cosmétique naturelle comment cette eau distillée est obtenue.

Eau florale et hydrolat : la distillation à la vapeur d’eau

Les hydrolats et eaux florales sont obtenus par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic.

Les plantes sont tassées dans l’alambic puis l’eau est chauffée jusqu’à transformation en vapeur d’eau. La vapeur d’eau traverse les plantes. Sous l’effet de la chaleur, les poches contenant les essences de la plante explosent, libérant ainsi les molécules aromatiques. Ces molécules aromatiques se mélangent alors à la vapeur d’eau, qui s’échappe de l’alambic en s’engageant dans un serpentin réfrigéré.

À la sortie du serpentin, la vapeur d’eau chargée des molécules aromatiques se refroidit et se condense. On récupère alors dans un essencier l’huile essentielle et l’hydrolat ou eau florale.

Quelle est la différence entre un hydrolat et une eau florale ?

C’est la spécialiste des eaux florales Patricia Dalmas qui nous donne la réponse :

Le choix de terminologie se fait en fonction de la partie de la plante qui est distillée. Si l’on distille des fleurs, l’eau recueillie à la sortie de l’alambic s’appelle une eau florale. Si ce sont les autres parties de la plantes qui sont distillées (feuilles, graines, rameaux, écorces…) on recueillera alors un hydrolat !

Le mot hydrolat est donc un terme plus général. D’ailleurs, les Anglais disent hydrosol, qui est la traduction d’hydrolat.

À noter que l’emploi de ces terminologies varie aussi selon les usages : en aromathérapie scientifique, on parlera plutôt d’hydrolat tandis qu’on parlera plutôt d’eau florale en cosmétologie.

hydrolats et eaux florales français bio

Composition de l’hydrolat et de l’eau florale

L’hydrolat et l’eau florale sont chargés des molécules aromatiques hydrosolubles de la plante distillée, et contient une très faible quantité d’huile essentielle, entre 0.05% et 0.5% selon la qualité, des mêmes molécules aromatiques que l’huile essentielle.

Ce sont ces molécules, sortes de microgouttes aromatiques, qui confèrent aux hydrolats et aux eaux florales leur odeur et leurs propriétés thérapeutiques. Ces molécules sont des acides, des alcools, des phénols, des cétones, des oxydes, et des aldéhydes.

Mais attention, l’hydrolat et l’eau florale sont des ingrédients complets, et non des copies adoucies de leurs huiles essentielles !

Les hydrolats et les eaux florales sont utilisables par tous, y compris les enfants et les femmes enceintes.

Qualité des eaux florales et hydrolats

Eaux florales et hydrolats français d’exception

Cultures biologiques

Choisissez toujours de préférence des hydrolats et eaux florales de cultures françaises biologiques. Tous nos hydrolats et eaux florales sont 100% purs, et extraits de plantes cultivés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique française.

Méthode d’extraction des eaux florales et hydrolats

Tous les hydrolats et eaux florales de nos agriculteurs partenaires sont distillés à la vapeur d’eau, le plus ancestral et artisanal procédé d’extraction. Nos distillateurs partenaires appliquent le ration 1 pour 1 : 1 kilo de plantes à distiller avec 1 litre d’eau.

Cette règle de distillation permet d’obtenir des hydrolats et eaux florales d’excellente qualité, et d’une grande efficacité thérapeutique.

Cette attention ! Cette règle n’est pas une obligation, chaque distillateur est donc libre de l’appliquer ou non. Sachez que certaines grandes marques n’hésitent pas à recueillir 10 voir 20 litres d’hydrolat à partir d’un seul kilo de plantes ! Les produits ainsi obtenus sont peu efficaces et décevants.

Conservation post distillation

Les hydrolats sont beaucoup plus fragiles que les huiles essentielles. Si les huiles essentielles, conservées à l’abri de la lumière et de la chaleur ne se périment qu’à long terme, il n’en est pas de même pour les hydrolats et les eaux florales qu’on conservera de préférence au frigo.

Pour conserver l’eau florale, la majorité des fabricants, qu’ils travaillent en conventionnel ou en bio, ajoutent toute une liste de conservateurs chimiques de synthèse ou naturel comme le benzoate de sodium, de l’alcool, des paraben,…). Cette information est obligatoirement inscrite dans la liste d’ingrédients sur l’étiquette du produit.

Par manque de connaissance, beaucoup de personnes achètent des hydrolats et des eaux florales qui contiennent des conservateurs, sans vraiment le savoir.

Un hydrolat ou une eau florale 100% pures ne contiennent aucun additif, conservateur ou autres.

Nos producteurs partenaires ne mettent aucun additif qui pourraient altérer nos précieux hydrolats et eaux florales. Une fois  extraits des plantes fraîchement récoltées, ils sont stockés en chambre froide, puis conditionnés en flacons au fur et à mesure de la demande.

Comment être sûr d’acheter un hydrolat pur ?

Regardez la liste d’ingrédients (ou la liste INCI, souvent en inscrite en tout petit au dos de l’emballage) et vérifiez qu’elle ne contient que le nom de la plante en latin, suivi d’un mot anglais (ou des plantes si c’est une synergie).

Voici la liste INCI de notre Brume Botanique : Pelargonium graveolens flower water, Rosa damascena flower water, Spiraea ulmaria flower water

hydrolat et eau florale bio origine france oden

Comment savoir si mon eau florale ou mon hydrolat est encore bon ?

Nos hydrolats, fortement concentrés, contiennent tous une portion naturelle de conservateurs, qui sont les micro-gouttelettes d’huiles essentielles.

Une fois le flacon ouvert, ils s’utilisent de préférence dans les 3 mois. Placés au frigo, ils peuvent durer au moins 6 mois.

Pour vérifier que votre hydrolat, eau florale ou brume botanique est encore bonne, vaporisez-la et sentez : si elle a toujours son odeur aromatique initiale, vous pouvez l’utiliser.

Si l’odeur a changé, que vous la trouvez bizarre, désagréable, alors n’utilisez plus l’hydrolat ou l’eau florale.

Comment appliquer une eau florale et un hydrolat ?

Rappelons ici que les eaux florales n’ont pas la même composition que les huiles essentielles, elles ne s’utilisent pas de la même manière !

Les huiles essentielles s’utilisent diluées, tandis que les eaux florales s’utilisent pures sur la peau directement. Les hydrolats et eaux aromatiques étant très doux, ils sont parfaitement tolérés par la peau et les muqueuses, et ne requiert pas les précautions d’usage des huiles essentielles.

À quoi sert un hydrolat ou une eau florale ?

Un hydrolat et une eau florale servent à parfaire le démaquillage et à préparer la peau aux soins !

Ce sont les toniques d’une routine naturelle : ils éliminent les derniers résidus oubliés par le démaquillage, et préparent la peau aux soins.

Comme ils sont chargés de molécules aromatiques, ils ont en plus un véritable effet thérapeutique !

Quand utiliser une eau florale ou un hydrolat ?

Le soir :

Après avoir utilisé votre démaquillant : notre huile démaquillante par exemple, un gel nettoyant, un lait démaquillant, un liniment…

Le matin :

Je vous recommande également de l’utiliser le matin, pour réveiller délicatement et agréablement votre peau, et la préparer au soin de jour, comme notre sérum vitaminé.

Comment appliquer l’eau florale ou l’hydrolat ?

C’est très simple et très rapide.

en vaporisation : selon moi l’utilisation la plus pratique. Deux sprays sur le visage, puis vous appliquez votre huile ou crème sur peau humide, ou vous séchez délicatement votre peau avant d’appliquer votre soin.

en compresse : imbibez un coton ou une lingette de l’eau florale ou de l’hydrolat, puis déposez ou tamponnez sur les zones concernées.

Pourquoi utiliser un hydrolat ou une eau florale sur la peau ?

Patricia Dalmas dit qu’elle voit la distillation comme un « passage » où la plante transmet son essence c’est-à-dire « une information » à l’eau. L’eau se charge de cette information, s’imprègne de « ce message », qui le transmettra ensuite à votre peau.

Les hydrolats et eaux florales, qui contiennent des molécules actives, sont des soins dermatologiques adaptés à beaucoup de problématiques de peau, et permettent de traiter la peau avec douceur, de façon 100% naturelle.

hydrolat rose de damas france

Comment choisir son eau florale ou son hydrolat ?

Quel hydrolat pour les peaux normales à mixtes ?

Géranium, Fleur d’oranger, Rose

Quel hydrolat pour les peaux sèches et sensibles ?

Rose, Fleur d’oranger, Tilleul, Verveine citronnée, Sureau noir

Quel hydrolat pour les peaux grasses, acnéiques ?

Genévrier, Fleur d’oranger, Lavande officinale, cèdre de l’atlas, romarin

Pour les peaux irritées (eczéma, érythème,…) :

caomilles, rose, lavande officinale, mélisse, achillée millefeuille

Quel hydrolat pour les rides ?

rose, immortelle, ciste, hamamélis

Quel hydrolat pour les peaux couperosées, mal irriguées ?

Immortelle, Hamamélis, Ciste, Cyprès

Quel hydrolat pour les coups de soleil ?

Lavande officinale, Verveine citronnée, Menthe poivrée

Et sinon :

L’eau de géranium est recommandée pour diminuer la taille des pores

Eaux florales décongestionnantes pour le contour des yeux : eau de fleur d’oranger, de bleuet ou de camomille. Astuce : pour décupler l’action décongestionnante de ces hydrolats, placez-les au frigo.

Pour les cicatrices et les hématomes : immortelle, ciste

Pour une action antiseptique forte (mycose, acné) : sarriette en démarrage puis lavande officinale en entretien

Pour réguler la transpiration : sauge officinale, hamamélis

Les eaux florales et les hydrolats sentent-ils bons ?

Comme pour toutes les odeurs naturelles, cela dépend de vos goûts !

Les senteurs sont très variées, allant des notes fleuries (rose, lavande, géranium, fleur d’oranger, immortelle) aromatiques (menthe poivrée, romarin à verbénone, eucalyptus, verveine, mélisse)  à des notes d’agrumes (citron, petit grain bigarade, lemongrass).

Quoi qu’il en soit, tous comme les huiles végétales vierges, les parfums sont volatils, et disparaissent rapidement après l’application. Leur odeur ne se mêlera pas à celle de votre parfum.

Conclusion

Patricia Dalmas, dans son ouvrage « Guide des eaux florales et hydrolats », dit que les hydrolats et eaux florales s’imposent comme des produits à part entière, capables d’associer certains éléments de l’huile essentielle, certains principes actifs de la tisane et possède d’autres éléments qui lui sont propres.

Nous avons hâte de vous proposer de nouvelles synergies d’hydrolats et eaux florales biologiques français pour le soin de la peau mais que… Ces merveilleux ingrédients naturels ont bien d’autres applications !

 

Leave a Reply