PROCESSUS DE CRÉATION ET UTILISATION DU MACÉRÂT DE PÂQUERETTE

COMMENT EFFECTUER UN MACÉRÂT ?

Pour effectuer un macérât de pâquerette, il faut commencer par faire sécher une grande quantité de fleurs de pâquerette (pas la tige). Une fois bien sèches, on les incorpore dans une cave qu’on remplit ensuite d’huile de tournesol (bio). On laisse ensuite reposer le tout pendant un certain temps (un à deux mois). Il faut que le récipient soit exposé au soleil.

Une fois bien macéré, on va venir filtrer notre mélange. Le concentré le plus important se trouvant dans les fleurs, on les presse fortement. Tada, le macérât est prêt 😊

Pour avoir un macérât de bonne qualité, il faut s’assurer de plusieurs choses :

  • L’huile dans laquelle va macérer les fleurs doit être de très bonne qualité. Chez Oden, on utilise une huile de tournesol bio vierge et de première pression à froid.
  • Les fleurs doivent être complètement sèches au moment de l’ajout de l’huile. Si ce n’est pas le cas, votre mélange va moisir pendant la macération.

UTILISATION DU MACÉRÂT DE PÂQUERETTE

Très chargé en actifs, il peut avoir de nombreuse utilités. Chez Oden, nous avons choisi de l’inclure dans notre huile démaquillante. C’est lui qui est responsable de l’hydratation de la peau. Après un démaquillage en profondeur, il permet d’avoir une peau durablement nourrie. C’est un des deux ingrédients principaux avec l’huile d’oeillette, qui est elle riche en acide gras essentiels.

Au-delà de son utilité première, il apporte bien-sûr son odeur de printemps qui vous ravira au quotidien.

POUR EN SAVOIR PLUS SUR L’HUILE DÉMAQUILLANTE