was successfully added to your cart.

Panier

Comment prendre soin des peaux déshydratées

Notre peau, l’organe barrière par excellence, nous isole et nous protège de l’environnement extérieur. Elle est soumise à de nombreuses agressions quotidiennes, à des variations de température, d’humidité de l’air, à l’exposition aux UV, aux polluants… Tous ces changements peuvent altérer son fonctionnement et jouer sur sa qualité. On parle souvent de peau sèche ou de peau « déshydratée », mais ces deux problématiques sont bien plus éloignées qu’on ne le pense… ODEN revient avec vous sur les peaux déshydratées et les gestes simples qui permettent d’en prendre soin.

 

Déshydratation cutanée

 

Peau désaltérée

La peau joue un rôle clé dans l’homéostasie hydrique, c’est-à-dire l’équilibre hydrique dans notre corps. Elle a besoin d’un certain taux d’hydratation pour assurer une physiologie normale : la quantité d’eau dans notre peau influence le fonctionnement de ses enzymes, la communication cellulaire cutanée…

Le Stratum Corneum est la strate de notre peau qui limite l’évaporation de l’eau en dehors de notre corps. Cette fine couche périphérique se constitue de cellules kératinisées (imperméables) soudées entre elles par un ciment lipidique. Lorsque qu’on évoque la déshydratation, c’est de la perméabilité de cette couche qu’il est question.

Il est important de préciser que la déshydratation de la peau n’est pas un état permanent. Ce n’est donc pas un « type de peau ». On peut le comparer à un coup de soleil : c’est un dérèglement ponctuel de notre peau, une cause de dommages plus ou moins conséquents, mais qui ne perdure pas dans le temps.

 

Causes et symptômes

Les peaux déshydratées ont « soif ».

La déshydratation cutanée a deux principales causes :

  • Il n’y a pas « assez » d’eau dans la peau. C’est peut-être l’astuce la plus simple mais la plus efficace pour préserver sa peau : il faut s’hydrater régulièrement pour palier le déficit hydrique.
  • Certains facteurs accélèrent l’évaporation « normale » de l’eau à travers la peau et induisent un état de déshydratation inhabituel

Ces facteurs sont nombreux (pollution, air sec, vent, changements de température). Ils usent la très fine couche de vapeur qui entoure notre peau et forcent donc notre corps à en créer une nouvelle, privant ainsi un peu plus notre peau de sa précieuse eau.

Vous l’aurez donc compris, il est tout à fait possible d’avoir une peau grasse (excès de sébum) et déshydratée (manque d’eau). Ces deux qualificatifs ne sont pas incompatibles.

Les peaux en état de déshydratation peuvent entrainer des sensations de tiraillement occasionnelles (sur des zones ciblées généralement), une perte d’élasticité (dues aux fissures superficielles dans le Stratum Corneum qui apparaissent lorsqu’il se fragilise). Cet état est complexe à diagnostiquer, la plupart de ses conséquences sont assez fines et concernent notre ressenti.

 

Solutions

Si la déshydratation persiste, elle peut altérer le ciment entre les cellules kératinisées. Pour restructurer rapidement cette barrière, plusieurs options s’offrent à vous.

peau-ODEN

  • Les hydratants occlusifs : ils créent un effet barrière à la surface de la peau et limite la perte d’eau (ex : cires végétales, silicones…)
  • Les émollients : ils comblent les fissures et lissent la superficie de l’épiderme, ce sont souvent des corps gras qui pénètrent dans la peau pour la « réparer » un peu plus en profondeur (ex : huiles végétales)
  • Les humectants : souvent hygroscopiques (qui absorbent l’humidité de l’air), ils retiennent l’eau dans les premières couches cellulaires de la peau (ex : glycérol, acide hyaluronique…)

Il est donc essentiel quand on cherche à hydrater sa peau, de lui apporter de l’eau mais surtout de quoi la retenir. Les huiles ODEN (Bourrache, Prune, Huile d’Hiver, Sérum Vitaminé…) regorgent de matières grasses précieuses pour prévenir la déshydratation.

 

La différence avec les peaux sèches ?

Les peaux sèches ont « faim ».

Avoir la peau « sèche » n’est pas un simple état passager : c’est un type de peau. Une peau dite « sèche » est une peau qui ne produit pas suffisamment de sébum. Le sébum est un pellicule protectrice qui recouvre l’ensemble de notre peau. Lorsque notre peau ne produit plus assez de « gras » pour alimenter ce film cutané, notre peau est exposée à de nombreuses agressions. Les personnes concernées ne bénéficient donc pas des propriétés « barrière » que doivent leur fournir leur peau. Il y a donc des conséquences plus importantes lorsqu’on a une peau sèche que lorsque l’on a une peau déshydratée.

Les peaux sèches tiraillent (presque constamment) et présentent des marques visibles de sècheresse (elles pèlent, se desquament…). Il est important d’entretenir une peau sèche avec une huile adaptée et nourrissante, comme notre huile botanique de Prune, qui va apporter à l’épiderme les bonnes matières grasses pour l’aider à assurer sa mission de barrière.

huile-végétale-oden-peau-sèche

Retrouvez tous nos conseils pour prendre soin des peaux sèches sur notre article dédié.

 

Sources :

Marie Cafiero

Author Marie Cafiero

More posts by Marie Cafiero

Leave a Reply

LES DÉLAIS DE LIVRAISON PEUVENT ÊTRE ALLONGÉS SELON LES RÉGIONS - MERCI POUR VOTRE VOTRE PATIENCE
+