Point noir, comédon, papule, pustule, kyste, nodule… autant de noms qui filent des boutons ! Qu’il s’agisse d’imperfections localisées et ponctuelles ou d’acné sévère, on a parfois du mal à faire la différence.

Dans cet article nous vous présenterons leurs caractéristiques en nous concentrant sur les imperfections du visage liées à l’acné, tout en vous donnant quelques conseils pour les traiter au mieux et éviter les cicatrices.

Nous tenons à préciser que cet article n’a pas pour but de dresser le portrait de ce qui est parfait et de ce qui ne l’est pas, cet article est à visée informative pour celles et ceux qui souhaitent trouver des solutions naturelles à ces affections de la peau.

 

D’abord une imperfection c’est quoi ?

Il n’existe pas à proprement parler de définition pour les imperfections cutanées mais compte tenu de la définition première du mot « imperfection* » :

  • « État de quelqu’un ou quelque chose d’imparfait » ;
  • « Ce qui empêche quelqu’un ou quelque chose d’être parfait » ;

nous établirons qu’il s’agit de toutes les lésions et affections cutanées pouvant rendre la peau « imparfaite ».

Imperfections et boutons qu’elle est la différence ?

Tout simplement, un bouton est une imperfection mais toutes les imperfections ne sont pas des boutons.

Un bouton est une lésion cutanée qui se caractérise par un gonflement localisé, pouvant être rose, rouge ou blanc et de taille variable. Ils peuvent apparaitre pour de très nombreuses raisons :

  • Fluctuations hormonales
  • Séborrhée excessive
  • Piqûres d’insectes
  • Contact avec un allergène
  • Infection cutanée due à une bactérie, un virus, un champignon…
  • Transpiration excessive
  • Alimentation
  • Stress
  • … vous l’aurez compris tout (ou presque) peut vous donner des boutons.

Le terme « imperfection » regroupe lui beaucoup plus de lésions et d’affections cutanées : rougeurs, points noirs, zones de sécheresse, rides et ridules…

Alors quelles sont les imperfections du visage et comment les reconnaitre ?

Il y a tout d’abord les lésions dites rétentionnelles, c’est-à-dire qui ne s’enflamment pas ou peu. Il existe 2 types de lésions rétentionnelles : les comédons ouverts et les comédons fermés.

  • Le comédon ouvert, plus communément appelé « point noir », est une lésion de 1 à 3 mm de diamètre correspondant à l’accumulation de kératinocytes* oxydés au sein d’un pore* de la peau.
  • Le comédon fermé, également appelé microkyste, se caractérise par un petit bouton de 2 à 3 mm, parfois plus palpable que visible. Ces « points blancs » se forment suite à l’accumulation de sébum* et de kératine* dans les pores de la peau. Ils peuvent s’enflammer et deviennent alors des papules. Dans le cas d’une acné sévère, ces comédons fermés sont souvent plus importants, ce sont alors kystes.

Il y a ensuite les lésions dites inflammatoires et parmi elles, les papules et les pustules.

  • Les papules peuvent aller jusqu’à 10 mm de diamètre. Elles sont généralement issues d’une lésion rétentionnelle qui s’enflamment. Le bouton est rouge, dur et parfois douloureux.
  • Les pustules sont également des lésions inflammatoires de la peau, de taille semblable aux papules et souvent issues de ces dernières, au sommet desquelles apparaît un contenu dit purulent composé de polynucléaires*.

Enfin arrivent les nodules. Un nodule est une lésion inflammatoire profonde pouvant être supérieure à 10 mm de diamètre. Elle résulte de l’accumulation de kératinocytes au niveau de l’épiderme. Bien que de taille similaire, il ne faut pas confondre nodule et kyste qui lui contient du sébum. Ces lésions sont souvent douloureuses et « tenaces », elles provoquent très souvent des cicatrices car elles atteignent le derme.

Comment « prendre soin » de ses boutons ?

Nous rappelons que les boutons pouvant avoir des origines diverses et variées, il est indispensable de consulter un professionnel de santé qui saura poser le bon diagnostic et ainsi vous proposer un traitement adapté.

  • Conseil n°1 :

    On ne le répètera jamais assez, ne touchez pas et ne percez pas vos boutons ! Plus facile à dire qu’à faire en effet MAIS cela reste indispensable pour ne pas risquer une inflammation, éventuellement une surinfection et l’apparition de cicatrices.

  • Conseil n°2 :

    Adopter une alimentation adaptée en évitant les aliments pouvant exacerber l’inflammation des boutons : retrouvez tous les conseils d’Aurélie Vangeon, naturopathe, dans notre article sur l’acné.

  • Conseils n°3 :

    Traiter vos boutons localement.

    • Pour les points noirs et pores apparents :

      L’idéal est d’utiliser un hydrolat aux vertus purifiantes. Pour cela, notre Brume Botanique Purifiante est idéale ! Composée d’un hydrolat de romarin à verbénone, d’un hydrolat de lavande fine et d’un hydrolat de sarriette des montagnes, elle purifie en douceur votre peau pour la débarrasser de l’excès de sébum et de ses imperfections. Les pores sont resserrés et la production de sébum contrôlée.

      brume-purifiante-oden

    • Pour les comédons fermés, papules, pustules :

      L’utilisation d’hydrolat et d’huiles essentielles en application locale est une bonne option. Pour apaiser les inflammations cutanées et aider à la cicatrisation, notre Brume Botanique Apaisante est la plus idéale. Pour assainir et purifier, on se tournera davantage vers la Brume Botanique Purifiante. Les huiles essentielles de romarin à verbénone, de menthe poivrée, de lavande fine, de lavande aspic sont idéales pour leurs nombreuses propriétés respectives (purifiantes, assainissantes, apaisantes, cicatrisantes, anti-inflammatoires, anti-bactériennes, anti-fongiques…).brume-apaisante-oden

    • Pour les nodules :

      Une consultation médicale est nécessaire.

  • Conseil n°4 :

    Adopter une routine minimaliste avec des produits doux pour la peau. Utiliser les bons cosmétiques, non-astringents, qui respectent le microbiote cutané est essentiel. Il ne faut pas abimer la peau plus qu’elle ne n’est déjà.

    • Le matin :

      Vaporisez un peau de notre Brume Botanique Purifiante, elle sera parfaite pour réguler la production de sébum tout au long de la journée et pour resserrer les pores. Ensuite, sur peau humide appliquez 2 à 3 gouttes d’Huile Botanique de Noisette en massage pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

      huile-noisette-oden

    • Le soir :

      Pour nettoyer et/ou démaquiller le visage, vous pouvez utiliser notre Huile Démaquillante. Elle est idéale lorsque vous avez des imperfections car non-astringente, elle débarrasse la peau de toutes ses impuretés sans l’agresser. La peau reste souple, nourrie et hydratée. Vaporisez ensuite un peu de notre Brume Botanique Apaisante, elle permettra de calmer les inflammations cutanées et de favoriser la cicatrisation. Appliquez ensuite sur peau humide 2 à 3 gouttes de notre Huile Botanique de Noisette en massage pour activer la circulation sanguine et lymphatique.

      huile-demaquillante-oden

    • Évitez les gommages avec des grains qui fragilisent la peau et renforce l’inflammation. L’utilisation de maquillage est possible mais peu recommandée. Utilisez davantage de produits en poudre pour laisser la peau respirer pendant la journée et éviter la formation d’autres imperfections.
  • Conseil n°5 :

    Vous pouvez réaliser des bains vapeur avec des hydrolats ou huiles essentielles adaptées. La vapeur permet d’ouvrir les pores et de débarrasser la peau de ses impuretés tout en douceur.

N’hésitez pas à consulter nos autres articles en relation avec le sujet :

 

***

 

*Définitions du Larousse :

WEBOGRAPHIE :

Leave a Reply