Tag

bourrache Archives - ODEN, La Cosmétique Française

producteur bourrache et onagre français oden

L’interview de Daniel, producteur français d’onagre et de bourrache

By INTERVIEWS No Comments

Daniel, producteur français d’onagre et de bourrache

C’est avec plaisir que je vous présente aujourd’hui un de nos agriculteurs partenaires : Daniel est un producteur français d’onagre et de bourrache ! Oui, c’est assez exceptionnel pour le souligner : nos huiles vierges d’onagre et de bourrache sont cultivées et transformées en France.

C’est extrêmement rare aujourd’hui. En effet, les cultures de ces deux plantes, qui poussent spontanément dans nos régions, ont toutes été délocalisées en Chine, d’où provient aujourd’hui 99.9% des huiles d’onagre et de bourrache distribuées dans le monde entier.

La qualité de ces huiles chinoises (la plupart du temps raffinées ou oxydées, car ce sont deux huiles végétales extrêmement sensible à l’oxydation) n’a rien à voir avec celles produites avec passion par Daniel. Entretien :

Bonjour Daniel, pouvez-vous vous présenter ?

Je m’appelle Daniel, je suis agriculteur dans l’Indre et je cultive de l’onagre, de la bourrache, de la cameline et du lin depuis plus de 30 ans. Ce sont des plantes oléagineuses : je récolte les graines pour en faire des huiles végétales de première pression à froid,  pour mes clients à la recherche d’huiles de qualité.

Pourquoi avoir choisi ces plantes ?

Nous voulions nous démarquer de l’agriculture conventionnelle et traditionnelle. La culture de ces plantes a totalement disparu en France.  Je suis un des seuls producteurs français. Aujourd’hui les huiles d’onagre et de bourrache arrivent essentiellement de Chine.

Comment cultivez-vous ?

Je cultive de façon raisonnée, je ne suis pas en agriculture biologique. C’est un choix, car sur une trentaine d’hectares cultivés,  le désherbage manuel n’est pas envisageable.

L’onagre met beaucoup de temps à se développer. Nous la semons au mois d’août et récoltons les graines au mois de septembre de l’année suivante : c’est un cycle de 13 mois ! Si nous ne désherbons pas une fois au moment du semis, l’onagre est complètement noyée sous les repousses.

C’est différent pour la bourrachequi est une plante dite « étouffante » :  nous n’avons pas besoin produit phytosanitaire. Mais nous perdons près de 80% des graines à la récolte. Comme nous pratiquons la rotation des sols, et que la bourrache qui repousse étouffe les « bonnes plantes » plantées l’année suivante, nous détruisons les graines qui nous ont échappées après la récolte.

Parlez-nous de la récolte des graines :

La récolte des graines d’onagre et de bourrache se fait en 2 temps :
d’abord nous coupons les plantes et les laissons sur le sol pour qu’elles sèchent.
Nous récoltons ensuite les graines. Elles sèchent immédiatement à l’air ambiant. Une fois sèches, on nettoie les graines afin d’ôter toutes les impuretés.
Nous les stockons ensuite en chambre froide.

Comment les transformez-vous en huiles végétales ?

Nous pressons ensuite les graines avec notre propre presse, à froid. Les huiles passent ensuite par une filtration sur papier, sans aucun traitement. C’est grâce à ce traitement respectueux que nous pouvons vous proposer des huiles colorées et parfumées à l’odeur des graines.

Un dernier mot sur la qualité de vos huiles par rapport à celles venant de Chine ?

Les huile d’onagre et bourrache venant de Chine sont toutes de couleur blanche et translucides.  Ces huiles ont été raffinées pour pouvoir être conservées. Le délai est en effet très long entre la fabrication de l’huile et la vente.

Le mot de fin

Considérez la qualité des huiles végétales comme celles des fruits et légumes. Plus ils poussent près de chez vous, moins ils mettent de temps à arriver dans votre assiette et plus ils sont bons pour votre santé, car frais et chargés de vitamines, minéraux, fibres etc.

À l’instar d’un fruit et d’un légume, une huile végétale est un produit « vivant » : elles contiennent naturellement des acides gras et des vitamines qui s’oxydent et disparaissent si on les conserve trop longtemps !

Avec Daniel, nous travaillons en « flux tendu », afin de vous proposer des huiles végétales d’une fraîcheur et d’une qualité inégalée.

L'HUILE BOTANIQUE D'ONAGRE
bourache-francaise-oden

La Bourrache française

By PLANTES FRANÇAISES 2 Comments

Focus sur la bourrache française

La bourrache française est LA star de notre gamme d’huiles végétales françaises.  Nous avions envie de vous en dire plus sur cette jolie fleur bleue.

Sa Carte d’identité

Nom scientifique : Borago Officinalis

Autre nom populaire : piquants bleus, en raison de sa pilosité abondante
Floraison : d’avril à septembre
Habitat : lieux herbeux, talus, terrains vagues

Origine de son nom… étrange

Pour comprendre d’où vient son nom, il faut frôler la bourrache de la main. Vous pourrez sentir (et même voir) une multitude de poils rudes sur ses tiges, qui servaient autrefois au rembourrage. D’où son nom d’origine latine burra, qui signifie « amas de fibre pour le rembourrage ».

L’anecdote

Une fois que l’on a introduit la bourrache dans son jardin, on la retrouve dans les endroits les plus inattendus. Les responsables de cette dissémination sont les fourmis, qui adorent ses graines et les transportent sur de longues distances pour en faire des provisions.

Du garde-manger…

La Bourrache a été consommée dès la préhistoire. Cuite, les jeunes feuilles ont une saveur d’épinard et entrent aujourd’hui dans la recette d’omelettes. Crues, elles se mangent en salade. Les corolles bleues étoilées décorent joliment les plats et sont comestibles.

…à l’armoire à pharmacie

La bourrache est aujourd’hui cultivée pour extraire de ses akènes une huile précieuse. Elle contient une concentration exceptionnelle en acide gamma-linolénique, qui assure à lui seul une bonne partie du renouvellement cellulaire. Très rare dans la nature, et quasi absent du règne végétal, cet acide fait de la bourrache la star de nos huiles.