Existe-t-il des solutions naturelles pour soigner l’eczéma ?

L’eczéma est une pathologie dermatologique courante mais souvent mal connue. Heureusement, il existe des solutions naturelles pour le soigner. Bégnine, cette maladie n’en est pas moins anodine et demande une attention toute particulière car en plus de l’impact physique certain de celle-ci, l’impact psychologique est tout aussi important.

En France, selon une enquête menée en 2016 par la SFD (Société Française de Dermatologie), 16 millions de personnes de plus de 15 ans seraient touchées par une maladie de peau dont l’eczéma.

 

L’eczéma c’est quoi ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau, dite prurigineuse*, qui survient lorsque l’organisme rentre en contact avec un allergène. Qu’il soit aigü ou chronique, l’eczéma évolue par poussées et peut présenter des symptômes particulièrement désagréables.

Nous allons vous présenter les types d’eczéma les plus courants : l’eczéma de contact et l’eczéma atopique. Il existe d’autres types d’eczéma (eczéma des paupières, des mains, du cuir chevelu et du bébé) mais qui peuvent être considérés comme des « variantes » de la dermatite atopique.

 

Comment se caractérisent-ils ?

L’eczéma de contact (aigu, ou dermatite de contact) apparait après une période plus ou moins longue de sensibilisation à un allergène*. Le mécanisme est simple, l’allergène rentre en contact avec la peau, cette dernière se sensibilise et lorsque la sensibilisation devient trop importante, elle déclenche un eczéma. L’eczéma de contact est souvent de courte durée et touche principalement les adultes, le plus souvent dans le cadre professionnel.

 

L’eczéma atopique (chronique, ou dermatite atopique) apparait uniquement si le sujet est prédisposé “génétiquement” à un allergène ou à réagir à ce dernier et se conduit sur plusieurs années. Il touche principalement les nourrissons et les enfants mais peut tout à fait persister à l’âge adulte. Il survient donc chez les personnes au terrain dit “atopique”, c’est-à-dire favorable au développement d’allergies.

 

Tous deux se traduisent sur la peau par des lésions cutanées (plaques rouges et sèches), des démangeaisons (ce qui peut entrainer un suintement si l’individu opère un grattage de ces lésions) et une peau sèche dite atopique. Ces lésions provoquées par l’eczéma apparaissent d’abord au niveau de la zone cutanée qui est entrée en contact avec l’allergène et peuvent se diffuser, parfois même sur tout le corps. Pour l’eczéma atopique, les zones les plus touchées sont le visage, les plis corporels ainsi que les mains, poignets et chevilles.

peau-atopique-eczéma-oden

Le risque majeur avec l’eczéma est de contracter une surinfection de la peau (introduction d’une bactérie) suite aux lésions supplémentaires formées par le grattage des zones eczémateuses.

L’eczéma peut parfois disparaitre et laisser place à une période de rémission avant de réapparaitre, on peut alors observer la formation de croûtes au niveau des plaques qui, en disparaissant, laissent place à une peau normale le plus souvent sans cicatrice.

 

Pourquoi a-t-on de l’eczéma ?

L’eczéma atopique provient d’anomalies génétiques immunologiques et cutanées. Par exemple, les personnes souffrant de ce type d’eczéma ont également une peau atopique, c’est à dire sèche, dépourvue de film hydrolipidique naturel protecteur, ce qui facilite la pénétration des substances allergisantes et donc le déclenchement de l’ezcéma. Ce terrain atopique à d’autres origines, très variées : organes d’élimination (« émonctoires ») surchargés, flore intestinale fragilisée, déséquilibre acido-basique, stress, troubles émotionnels… rendant l’organisme plus fragile et plus sensible substances allergisantes.

 

L’eczéma de contact peut se déclencher par de très nombreux allergènes extérieurs. Dans la majeure partie des cas, la sensibilisation s’effectue lorsqu’une personne est en contact constant avec des produits sanitaires et/ou phytosanitaires, des produits chimiques (ou non) servant dans l’industrie du textile (teinture, colle, cuir, métaux…), des substances utilisées en cosmétiques ou encore des substances médicamenteuses.

 

Il est à noter que ces 2 types d’eczéma peuvent tout à fait cohabiter puisqu’une peau fragilisée par un eczéma atopique est plus sujette aux sensibilisations extérieures et donc à l’apparition d’un eczéma de contact et que ce dernier non traité peut devenir chronique.

 

Quelles solutions naturelles pour traiter l’eczéma ?

 

Attention, toute réaction allergique n’est pas systématiquement de l’eczéma, il convient de consulter un professionnel de santé, et plus particulièrement un dermatologue, pour poser le bon diagnostic et identifier l’origine et le type de réaction. Il saura également vous prescrire un traitement adapté sur la durée et vous donner de nombreux conseils.

 

Cependant, quelques mesures simples peuvent être appliquées au quotidien :

  • Éviter le grattage des lésions pour éviter toute surinfection. Dans la même lignée éviter les frottements avec les vêtements, le linge de maison, etc… Privilégiez les matières naturelles (sauf la laine) aux matières synthétiques souvent plus irritantes ;
  • Éviter les savons, parfums et autres cosmétiques trop agressifs ;
  • Éviter toute substance allergisante. Dans le cas d’un eczéma de contact, si l’allergène est connu, il convient d’éviter tout contact avec celui-ci. Si cela n’est pas possible, il sera nécessaire de prendre des mesures pour vous protéger davantage (vêtements couvrants, gants, lunettes…) ;
  • L’Huile de Bourrache peut s’avérer particulièrement efficace pour apaiser une crise d’eczéma.
  • Nourrir la peau au quotidien et en particulier après une poussée pour « reformer » le film hydrolipidique de la peau. Vous pouvez pour cela utiliser une huile végétale vierge comme notre Huile d’Amande Douce.

huile-d-amande-oden

 

Solutions naturelles contre l’eczéma dans l’alimentation

Il a été démontré que pour de nombreuses maladies de peau que l’origine du problème était également interne. Tout comme la peau, les voies internes sont aussi fragilisées et facilitent la pénétration de substances allergisantes.

Pour cela, il est nécessaire d’hydrater son corps de l’intérieur et donc de boire beaucoup d’eau.

Avoir une alimentation saine et équilibré est tout aussi primordial. Prohibez les aliments ultra-transformés avec des nombreux additifs. La prise de pré et probiotiques permettra de régénérer la flore intestinale, de réguler le système immunitaire intestinal et donc d’augmenter sa fonction barrière pour empêcher les germes d’adhérer à l’intestin. Il apparait aussi nécessaire de corriger les carences en acides gras essentiels, ce qui permettra de reformer le film hydrolipidique de la peau. Vous pouvez pour cela opter pour quelques gouttes de notre Huile d’Onagre par voie orale, qui aura également une action anti-inflammatoire.

huile-d-onagre-oden

 

Un impact psychologique non négligeable 

Outre l’aspect non-esthétique et inconfortable de l’eczéma, la dimension psychologique qui accompagne cette pathologie n’est pas des moindres ! Elle peut tout à fait altérer la qualité de vie de son porteur. Déjà pénible pour ce dernier, beaucoup de personnes pensent encore que l’eczéma est une maladie contagieuse qui peut se transmettre d’homme à homme, ce qui bien évidemment est totalement faux. Ces aprioris entrainent donc le rejet du porteur, ce qui n’a évidemment pas lieu d’être.

Beaucoup d’associations et autres collectifs ont vu le jour pour aider les personnes dont les maladies de peau provoquent une atteinte psychologique importante.

 

 

Définitions :

  • Prurigineuse : qui provoque des démangeaisons
  • Allergène : Substance qui entraine une réaction allergique chez certain sujet.

Bibliographie

  • Dictionnaire pratique d’esthétique cosmétique, Marie-Madeleine Mercier-Fresnel et Micheline Hernandez, Éditions MALOINE
  • L’eczéma, de la clinique à la thérapeutique, Olivier Carpentier, Benoît Catteau, Delphine Staumont-Sallé, Pierre Thomas, Éditions Med’Com
  • Dermatite atopique, Anne-Marie Roguedas-Contios, Gérard Lorette, Éditions Doin
  • Soigner sa peau au naturel, Docteur Paul Dupont, Éditions Eyrolles
  • Ce que votre peau dit de vous, Yael Adler, Éditions Pocket

Webographie

 

Leave a Reply