was successfully added to your cart.

Panier

Les huiles végétales raffinées et les huiles végétales vierges

cosmétiques huiles végétales françaises oden france peau sèche

C’est un fait : l’huile végétale reste un produit méconnu des français. Pourtant ils en consomment presque 1,7 million de tonnes par an ! Elle est essentielle pour notre santé, mais on l’achète sans vraiment s’en préoccuper.

« Je prends les marques classiques que je connais et que j’utilise depuis longtemps, je ne m’attarde pas trop sur la composition »

« Pour l’huile de tournesol, j’achète une entrée de gamme, MDD, et ça me va très bien ! »

« Je ne vais pas chercher bon de ce côté là »

Le marché des huiles végétales est largement dominé par les industriels, et ils ont parfaitement intégré l’argument santé. A lire leurs emballages, leurs produits se parent de toutes les vertus : « riche en oméga 3 » « riche en oméga 6 » « source de vitamine E ». Dans cette profusion d’étiquette et d’allégation santé, et avec des tarifs variant de 2 à 60€ le litre, comment choisir ?

Les Huiles Végétales sont bonnes pour la santé

4 cuillères par jour et par personne, soit 40 grammes, c’est la ration recommandée par les spécialistes. Avec un rapport d’environ 2 grammes d’oméga 3 par jour pour un adulte. En France, nous sommes très loin du compte.

Chaque type d’huile a une composition différente en acides gras et en vitamine E, et chaque huile a des qualités spécifiques en fonction de cette teneur en acides gras. Pour connaître la composition d’une huile, il faut regarder sur l’étiquette la teneur en acides gras polyinsaturés : ce sont les oméga 3 et les oméga 6. Les français ne consomment pas assez d’oméga 3. Il faut apporter plus d’omega 3 dans l’alimentation de façon à avoir un bon rapport entre les oméga 6 et les oméga 3. Un bon rapport permet de prévenir les maladies cardio-vasculaires !

Ce type d’informations est très facile à trouver dans les magasins bio, où les huiles sont très transparentes. C’est beaucoup plus rare sur les huiles grand public. Dans une bouteille d’huile, le choix de la matière première et surtout la méthode de fabrication conditionne non seulement le goût, mais aussi la qualité nutritionnelle du produit.

vergers d'amandiers oden

Les huiles végétales raffinées

Le raffinage de l’huile végétale

La plus vendue est l’huile de tournesol : une bouteille sur 3 achetée en France. Comment les huiles, dites raffinées, sont fabriquées ?

Pour tirer le maximum d’huile des graines, les industriels utilisent une méthode qui a mauvaise réputation : les graines sont chauffées et mélangées à un solvant, l’hexane, un dérivé peu coûteux du pétrole, et neurotoxique. Une fois pressées, ces graines donnent une huile qui contient des restes d’hexane, de moisissures qui se sont développées pendant le stockage, et de produits phytosanitaires.

L’huile doit donc être « nettoyée ». Elle va être soumise au processus de raffinage. Pour neutraliser les « contaminants » présents dans l’huile, on injecte de l‘hydroxyde de soude. On injecte également de l’acide phosphorique pour éliminer les phosphates, provenant de la fertilisation des champs. Une fois cette étape effectuée, l’huile passe au blanchiment : à l’intérieur d’un gigantesque distillateur, l’huile est chauffée à 240 degrés. Les compostants responsables des mauvaises odeurs et du mauvais goût s’évaporent par le haut, et l’huile ressort par le bas. Elle est prête à être embouteillée.

Propriétés nutritionnelles d’une huile végétale raffinée

Ces méthodes extrêmement chimiques sont utilisées par tous les industriels de la planète, pour produire les huiles raffinées que nous achetons en magasin. Ce traitement de choc permet d’éliminer l’essentiel des polluants, mais il peut en rester des traces ! Le règlement Européen permet par exemple de laisser jusqu’à 1 milligramme d’hexane par kilo d’huile. Aucune étude n’a établi pour l’instant les effets de petites doses de solvants régulièrement absorbées.

Avec tous ces traitements, entre chaleur intense, solvants et acides, le tournesol ou les autres huiles raffinées peuvent-elles vraiment conserver la vitamine E ou les oméga 3, ultra sensibles à la chaleur ?

La réponse est non. Durant le raffinage, la plus grand partie des propriétés nutritionnelles de l’huile disparaît. Au point que les industriels pour le marché français réinjectent des colorants, de la vitamine E ou des oméga 3 de synthèse. Ce n’est jamais précisé sur les étiquettes !

Ces huiles sans odeur, sans goût et sans couleur, tirées de semences OGM produites par l’agriculture intensive, n’ont plus grand chose de végétal. Ces huiles raffinées finissent dans les rayons de nos magasins, dans nos fritures, dans les plats cuisinés industriels, dans les vinaigrettes et mayonnaises industrielles.

amandes douces oden

Les huiles végétales de première pression à froid

L’extraction de l’huile végétale à froid

Rassurez-vous, il est possible de produire des huiles végétales différemment ! Pour l’extraction à froid, il faut une presse, un filtre, et des cuves pour stocker l’huile obtenue. C’est aussi simple que cela. L’huile végétale extraite à froid se garde évidemment moins longtemps qu’une huile industrielle, mais elle n’a rien de comparable. Elle garde ses arômes, son goût et ses propriétés. C’est un produit qui respecte à la fois la nature, les cultures, le sol et les Hommes.

En pressant à froid, plus besoin de nettoyer l’huile avec des produits chimiques : elle est immédiatement consommable (bien qu’un peu croquante !). La filtration est aussi mécanique : ce n’est qu’un simple papier buvard. Il n’y a plus qu’à mettre en bouteille !

Propriétés nutritionnelles d’une huile végétale extraite à froid

Lors d’une extraction de l’huile végétale à froid, les acides gras essentiels seront mieux préservés que ceux d’une huile végétale extraite par un procédé industriel, avec chauffage et adjonction de solvants.

Vierges, de première pression à froid, les huiles végétales ont de véritables bienfaits sur notre santé. Non dénaturées par l’industrie chimique, elles vont apporter des éléments vitaux indispensables à l’organisme comme les acides gras polyinsaturés.

L’huile est nécessaire à une alimentation équilibrée, encore faut-il savoir ce qu’il se trouve dans la bouteille. Le mieux est de privilégier des huiles vierges, pressées à froid, et de les consommer crues !

Vous avez la flemme de chercher ces huiles d’une telle qualité ? Nous avons développé les Gélules de Beauté, de véritables huiles vierges et française chargées d’acides gras polyinsaturés, à manger !

Marion Weber

Author Marion Weber

More posts by Marion Weber

Leave a Reply