Category

INGRÉDIENTS NATURELS

amande-française-oden

L’amande française

By INGRÉDIENTS NATURELS, PLANTES FRANÇAISES No Comments

Aujourd’hui, on vous parle du dernier ingrédient de notre fameuse huile corps, l’Amande française. Elle est aussi une des stars de nos huiles botaniques, l’huile d’amande.

amande-oden

L’histoire de l’Amande française

L’amande est le fruit de l’Amandier. C’est un arbre cultivé depuis le 7ème siècle après J-C dans des régions comme l’Espagne, la Grèce ou l’Israël mais ce n’est qu’au Moyen âge que le fruit trouve sa renommée dans toute l’Europe.

Depuis l’antiquité, l’amandier est un des symboles de l’amour et la virginité mais aussi du Printemps, suite à une légende grecque qui lui est dédié. Aujourd’hui, il est réputé pour être le premier arbre fruitier à fleurir à la fin de l’hiver.

L’étymologie du mot amande démontre ses qualité et ses nombreuses vertus. Il vient du grec amygdalon et du latin amandula qui signifient don divin, bien rare et précieux.

On utilisait l’amande comme source d’énergie lors des expéditions comme la Route de la Soie qui reliait la Turquie à la Chine.

Amande-douce-oden

Bienfaits de l’Amande française

L’amande a toujours eu un rôle clé dans la médecine de part ses nombreuses utilisations en interne ou externe.

L’amande possède de nombreuses propriétés, elle est adoucissante et émolliente mais possède aussi des actions anti-inflammatoires.

Elle préserve la peau du vieillissement par ses vertus assouplissantes et régénérantes.

Elle protège la peau en lui redonnant de la vigueur et de l’éclat.

Pourtant, on ne peut extraire que l’huile végétale, obtenue par pression à froid des amandes.

amandier-français-oden

Culture de l’Amande française

Il existe au moins 60 variétés d’amandiers. Le plus gros producteur est la Californie mais il existe plus d’une trentaine de variétés d’amandiers d’origine française.

Cependant, de nombreuses variétés d’Amandiers sont crées par l’INRA comme le Ferragnès, le Lauranne ou encore le Ferraduel.

Nos producteurs d’amandes françaises sont installés dans les Cévènnes, où ils  cultivent 3 variétés d’amandiers : le Ferragnès, le Ferrastar et le Ferraduel.

Leurs vergers d’amandiers sont cultivés sur des sols argilo-calcaires non irrigués : leur petit rendement favorise la concentration des arômes et des principes actifs.

huile-amande-oden

Huile d’Amande française

L’huile végétale est toujours extraite des amandes douces et non de la variété des amandes amères car elle renferme un composant toxique.

L’une des principales particularités de l’huile d’amande douce porte sur le fait que la vitamine E qu’elle contient est principalement sous forme d’alphatocophérol. De plus, elle possède aussi des acides gras insaturés (oméga 6 et 9) qui lui donnent des vertus nourrissantes.

Grâce à ses vertus adoucissantes et apaisantes, elle est idéale pour les peaux sensibles et réactives. Elle offre une aide précieuse lors d’irritations ou de démangeaisons.

huile-corps-carotte-amande-calendula-odenhuile-d-amande-oden

Huile Oxydation

L’oxydation des huiles végétales

By INGRÉDIENTS NATURELS, LES HUILES VÉGÉTALES No Comments

L’oxydation des huiles végétales est un problème majeur affectant le secteur alimentaire et cosmétique. Cette altération chimique est à l’origine de nombreuses détériorations sensorielles et nutritionnelles des huiles. Pour comprendre comment mieux protéger vos huiles de l’oxydation, ODEN revient avec vous sur les mécanismes de cette réaction naturelle.

 

L’oxydation qu’est-ce que c’est ?

L’oxydation d’une huile végétale est une réaction chimique entre l’O2 présent dans l’air et les acides gras qui composent l’huile (au niveau d’une insaturation).

 

Acides gras et oxydation

Pour mieux comprendre cette réaction, voici les notions de base à retenir sur les acides gras :

Les acides gras sont composés d’une partie « acide » et d’une longue chaîne d’atomes Carbone. On distingue plusieurs types d’acides gras qui sont associés à des fonctions biologiques différentes.

  • Les acides gras saturés comme ceux contenus dans les graisses animales possèdent une chaîne sans double liaison. Ceux sont les acides gras les moins réactifs, ils sont plus stables.Saturé
  • Les acides gras mono-insaturés et poly-insaturés possèdent des doubles liaisons C = C dans leur chaîne carbonée qui leur confèrent une plus grande réactivité.

mono-insaturépolyinsaturéMais qui dit plus grande réactivité, dit également plus facilement oxydable ! Les acides gras mono/poly-insaturés (comme les w3 et les w6) donnent aux huiles un profil lipidique très intéressant ; mais ils accélèrent également leur oxydation. La composition en acides gras d’une huile joue donc un rôle important dans son potentiel oxydatif. Le tableau en fin d’article illustre la sensibilité de nos huiles en fonction de leur profil en acides gras. C’est pour cette raison que les graisses animales, riches en acides gras saturées, s’oxydent beaucoup moins vite que les huiles végétales.

 

Les réactions d’oxydation

Lors d’une réaction d’oxydation, l’O2 présent dans l’air interagit avec la double liaison de l’acide gras et forme un « radical » peroxyde. On mesure l’oxydation d’une huile grâce à son indice péroxyde (PV). Cette espèce chimique très oxydante va ensuite se transformer en d’autres molécules comme l’hydro-peroxyde, les cétones, les aldéhydes (responsables du « rancissement »), les alcools…

Une fois que l’oxydation a été « initiée » au niveau d’une ou plusieurs doubles liaisons, elle va se propager aux autres acides gras environnants, entrainant une réaction en chaîne qui s’auto-entretient.

On dénombre plusieurs « types » d’oxydation des huiles végétales :

Huile Oxydation

  • L’auto-oxydation : inévitable et spontanée, c’est une réaction purement chimique induite par la présence d’O2.
  • La photo-oxydation : lorsqu’elles sont exposées à la lumière, les doubles liaisons C = C sont déstabilisées par les rayonnements UV et réagissent encore plus facilement avec l’O2.
  • L’oxydation enzymatique : dans les cellules végétales, certaines enzymes (lipoxydase, lipo-oxygénase) sont biologiquement destinées à oxyder les lipides pour qu’ils soient utilisés. Lors de l’extraction de l’huile, ces enzymes se retrouvent en contact avec les acides gras et elles les oxydent. Ce type d’oxydation représente une partie minime de l’oxydation totale de l’huile compte tenu du petit nombre d’enzymes présents.

 

Les facteurs qui jouent sur la cinétique d’oxydation des huiles

L’oxydation d’une huile végétale est inévitable une fois que les acides gras sont extraits des cellules végétales oléifères où ils sont habituellement stockés. Il est donc impossible d’empêcher une huile de s’oxyder. En revanche, il est possible de jouer sur la « cinétique » de cette réaction, c’est-à-dire de réduire sa vitesse pour qu’elle apparaisse le plus tard possible.

Voici les différents facteurs qui influent sur l’oxydation de l’huile et leurs mécanismes d’action.

 

L’abondance d’O2

Bulle

La présence d’oxygène est une condition nécessaire et suffisante pour que l’oxydation ait lieu. De nombreux fabricants remplacent l’air restant dans le flacon par de l’azote pour permettre à l’huile de se conserver le plus longtemps possible avant ouverture.

Une fois ouverte, il faut systématiquement refermer son flacon d’huile après utilisation. Sinon l’air dans le flacon se renouvèle et de nouvelles molécules d’O2 réactives entrent.

Soyez également vigilants aux emballages ! Le plastique est perméable à l’O2. Privilégiez donc les contenants les contenants les plus protecteurs (verre, aluminium…).

 

La lumière et les UV

soleil

Les UV sont des catalyseurs : ils amplifient la réaction d’oxydation en plus de la déclencher. Exposer son huile au soleil c’est accéléré son oxydation.

Veillez à placer vos flacons d’huile à l’abris des rayons du soleil. Il existe dans le commerce des contenants opaques (ambrés ou bleus) mais leur utilité n’a pas encore été réellement démontrée.

 

La chaleur

Tout comme les UV, la chaleur déstabilise la double liaison C = C et peut amorcer la réaction d’oxydation. Elle catalyse également la réaction.

Si on veut bénéficier de toutes les qualités nutritionnelles d’une bonne huile, il est donc important de choisir une huile extraite à froid (voir notre article sur les huiles végétales vierges par première pression à froid ici) et qui n’a pas été chauffée par la suite.

 

Les catalyseurs chimiques

cuivre

Certaines espèces chimiques peuvent également jouer le rôle de catalyseurs. Les métaux de transition par

exemple (Cu, Fe…) amplifient la réaction d’oxydation. Il faut donc être particulièrement prudent au moment de choisir son huile. Exit les packagings teintés au fer ou au cuivre (certains verres de couleur verte).

 

Les pigments végétaux

chlorophylleLes pigments végétaux peuvent être des catalyseurs ou des inhibiteurs de l’oxydation. La chlorophylle, par exemple, est photo-sensibilisante. Elle favorise l’oxydation en présence de lumière et rend l’huile plus fragile aux UV. Les bêta-carotènes, en revanche, captent l’énergie lumineuse et aident à protéger l’huile de l’oxydation.

 

Les antioxydants

L’huile peut naturellement contenir des antioxydants comme la Vitamine E (aussi appelée tocophérol) ou les polyphénols. Ces molécules captent les produits réactifs émis par l’oxydation pour stopper sa propagation dans le reste du milieu.

La composition de l’huile (acides gras, pigments végétaux, antioxydants…) joue donc un rôle décisif sur le potentiel oxydatif des huiles végétales.

 

Les conséquences de l’oxydation

Propriétés sensorielles

Avec l’oxydation, les propriétés sensorielles de l’huile changent, ce qui rend ce phénomène facilement repérable. En effet, les arômes, l’odeur, la texture, la couleur… de l’huile changent ! On identifie facilement une huile oxydée pour son odeur « rancie » ou sa couleur inhabituelle.

 

Propriétés nutritionnelles

Cuisine Huile

Lorsque que l’O2 réagit avec un acide gras, la double liaison C = C est rompu pour se transformer en liaison simple.

Les précieux acides gras insaturés se transforment donc en acides gras saturés et perdent leur intérêt nutritionnel.

Certaines huiles dans l’industrie agro-alimentaire subissent une réaction préalable pour se débarrasser des doubles liaisons nutritionnellement intéressantes mais fonctionnellement problématiques. Cela leur permet d’être moins sensibles à l’oxydation et de résister à de fortes températures par exemple (huiles de friture…).

 

Propriétés chimiques

Consommer des huiles oxydées peut avoir des effets toxiques sur notre santé. Les molécules produites lors de la réaction peuvent s’avérer dangereuses si on les ingère. Certains aldéhydes, par exemple, sont mutagènes et cytotoxiques. L’ingestion d’huile oxydée peut conduire à l’apparition de cancers, de troubles neurologiques ou cardiaques.

L’application cutanée d’huiles oxydées et moins « dangereuse » mais reste tout de même néfaste pour la peau. En effet les huiles oxydées sont fortement comédogènes (on vous explique tout ici). Les appliquer sur votre peau risque donc de faire apparaître de nombreux comédons !

Quoi qu’il en soit l’oxydation d’une huile est facilement repérable grâce aux transformations physiques qu’elle induit. Restez vigilants, si l’odeur de votre huile vous paraît rance, jetez-la !

Sensibilité des huiles à l'oxydation

*L’huile d’argousier est naturellement riche en anti-oxydants. Cette spécificité la rend peu sensible à l’oxydation malgré son profil en acides gras riche en insaturés.

Sources :

Morales. Olive Oil Oxidation. Handbook of Olive Oil. 2013.

L. Piergiovanni, S. Limbo. Packaging and Shelf Life of Vegetable Oils. academia.edu. 2010.

G. Pristouri, A. Badeka, M.G. Kontominas. Effect of packaging material headspace, oxygen and light transmission, temperature and storage time on quality characteristics of extra virgin olive oilElsevier. 2010

A. Kaleem, S. Aziz, M. Igtedar. Investing changes and effect of peroxide values in cooking oils subject to light and heatFuuast Journal of Biology. 2015.

Aroma-Zone. Le Potentiel Oxydatif des huiles végétales.

huiles vierges premiere pression ODEN

Huiles végétales vierges de première pression à froid

By INGRÉDIENTS NATURELS, LES HUILES VÉGÉTALES No Comments

Utilisées depuis toujours, les huiles végétales ont souvent été sous-estimées pour leurs propriétés. Leur richesse en nutriments et composés actifs en font des alliés pour notre corps  à l’intérieur et à l’extérieur. Mais toutes les huiles ne se valent pas ! Leur composition diffère selon la plante utilisée, son mode de culture et son mode d’extraction. ODEN revient avec vous sur les huiles végétales vierges de première pression à froid, leur origine et leurs vertus.

 

Les huiles végétales, des bijoux de soin

Les huiles végétales s’extraient à partir de graines ou de fruits dits « oléagineux » qui sont capables de donner une phase organique (lipidique) que l’on peut recueillir. Toutes les plantes ne sont donc pas capables de produire de l’huile.

L’huile végétale concentre les nutriments liposolubles des fruits ou des graines. Parmi ceux-ci, on retrouve :

  • les phytostérols,
  • les vitamines liposolubles (A, D, E, K…)
  • les acides gras qui sont indispensables au bon fonctionnement physiologique de notre organisme…

Chaque huile, selon son origine et sa méthode d’extraction, a un profil moléculaire unique ! La qualité d’une huile se définit par sa richesse en acides gras fonctionnels (non oxydés), en vitamines et en nutriments liposolubles.

huile-peau-ODEN

Beaucoup de facteurs influent sur la composition des huiles. Il semble donc logique qu’une huile d’olive n’ait pas les mêmes nutriments qu’une huile de colza ou de tournesol. De même qu’une huile d’olive bio semble de meilleure qualité qu’une huile d’olive cultivée avec des pesticides. Mais il faut aussi tenir compte de la portion végétale utilisée !

Certains organes végétaux ne peuvent pas donner d’huile, ce qui est le cas des fleurs, mais contiennent des nutriments liposolubles uniques. Il est possible de les extraire en réalisant une simple macération, dans l’huile neutre, pour que la phase organique de cette dernière absorbe les nutriments des fleurs ou plantes mises en macérât. Cependant prudence, il n’y a que très peu de plantes/fleurs qui sont intéressantes en macérat.

L’huile de plante et le macérat de plante sont, par conséquent, deux huiles bien distinctes ! Le macérat de carotte (carotte macérée dans une huile) n’a pas les mêmes propriétés que l’huile de graines de carotte (qui est beaucoup plus comédogène). De même pour la rose, l’huile de graines de rose est plus riche et nourrissante que le macérat de pétales de rose.

 

Les huiles végétales vierges de première pression à froid : des huiles de qualité

Parmi les facteurs qui jouent sur la qualité d’une huile, son mode d’extraction est surement le plus influent ! Chez ODEN, on s’applique à vous offrir des huiles de qualité supérieure, riches en principes actifs, bonnes pour votre peau et pour l’environnement. C’est pourquoi toutes nos huiles sont fraîches, vierges et de première pression à froid !

Première pression à froid et extraction à froid

L’extraction par première pression à froid est la plus ancienne méthode utilisée pour produire des huiles végétales. Cette technique traditionnelle est purement mécanique : elle consiste à presser grâce à une presse hydraulique une pâte de graines ou de fruits à température ambiante jusqu’à ce qu’elle expulse tout son jus. Le liquide ainsi recueilli décante ensuite, de manière à ce que les phase aqueuse (eau) et organique (huile) se séparent.

Moulin Huile

L’extraction à froid repose sur un principe mécanique similaire : la pâte est broyée dans une meule à l’aide d’un malaxeur, un mécanisme de centrifugation expulse les gouttelettes d’huile (plus légères que l’eau) vers l’extérieur de la meule. Ces gouttelettes s’agglutinent en goutes plus importantes et forment la phase organique. Ce procédé permet de mieux contrôler les paramètres de fabrication de l’huile mais l’expose à un risque plus élevé d’oxydation.

Ces deux modes d’extraction se valent, le maintien d’une température relativement faible préserve les bio-composés présents dans l’huile comme les vitamines. Ces molécules organiques sont très sensibles à la chaleur et se dénaturent de façon irréversible si on les expose à des températures élevées.

 

Les huiles vierges

Une huile végétale « vierge » n’a subi aucun traitement chimique suite à l’extraction. Les huiles vierges s’opposent donc aux huiles raffinées, exposées à des solvants. Le contact avec de tels produits entraîne une modification des acides gras présents dans l’huile et les saturent, ils perdent alors leur intérêt physiologique.

Extra vierge

On retrouve souvent dans les rayons alimentaires l’appellation « Huile extra vierge ». Ce qualificatif désigne une huile vierge (généralement d’olive) produite à roid, soit par pression soit par extraction. La pression à froid est un mode d’extraction qui se fait de plus en plus rare.

Choisir une huile vierge de première pression à froid (ou extraite à froid) garantit une huile de très grande qualité concentrée en principes actifs essentiels et aux vertus intactes.

 

Des huiles végétales fraîches

Les huiles ODEN sont également des huiles fraîches ! Elles sont pressées à la demande, par petits lots. Cette gestion nous permet de garantir des temps de stockage courts et donc un moindre risque d’oxydation. Pour que votre huile arrive entre vos mains le plus rapidement possible après la presse !

 

Pourquoi toutes les huiles ne sont-elles pas produites ainsi ?

Pour des questions de rendement, beaucoup d’entreprises agro-alimentaires ont développé des techniques d’extraction plus « efficaces ». Mais elles sont moins respectueuses de l’environnement et des qualités biologiques du produit.

En chauffant les graines ou les fruits ou en utilisant un solvant d’extraction, il est possible d’extraire une plus grande qualité d’huile à partir d’une même quantité de matières premières. Cependant l’huile obtenue a une moindre qualité. Elle doit souvent être raffinée par la suite pour éliminer les résidus de pressage ou de solvant utilisé.

Huiles raffinées

Les propriétés sensorielles de ces huiles changent (couleur, goût, odeur) tout comme leurs propriétés biologiques ! Tous ces procédés altèrent l’huile : les précieuses vitamines qu’elle contenait initialement se dénaturent, les nutriments se décomposent, les acides gras se saturent et s’oxydent… Ces huiles sont plus homogènes et ont stabilité qui facilite leur standardisation et leur commercialisation. Mais elles perdent leur typicité et leurs précieuses vertus.

Retrouvez toutes les différences entre ces huiles dans notre article : Huile végétale raffinée et huile végétale vierge.

ingrédients naturels français

Tour d’horizon de nos ingrédients français

By INGRÉDIENTS NATURELS No Comments

Tous issus de filières raisonnées, les ingrédients français ODEN participent, pour nous, au développement d’une agriculture plus durable et respectueuse. Parce que bien choisir nos ingrédients, c’est vous garantir un produit de qualité mais c’est aussi récompenser des agriculteurs amoureux de leurs plantes et engagés dans le soutien de la biodiversité ! Voici donc une petite présentation de nos matières premières et de leur rôle-clé dans ce passage décisif vers des pratiques agricoles plus saines pour tous.

 

Ingrédients français : la philosophie ODEN

 

Quand on évoque l’agriculture respectueuse et écologique, l’agriculture biologique émerge presque immédiatement de la pensée collective. Ce label garantit l’absence de substances chimiques et d’OGM dans les produits référencés. Il est, pour beaucoup, une réassurance sur laquelle on se repose sans vraiment comprendre ce qui se cache derrière. Souvent soumis par un cahier des charges très contraignant, les agriculteurs « bio » font preuve d’innovations créatives pour renouer avec les pratiques agricoles d’autrefois. Cette quête de naturel a permis l’essor de la permaculture (culture de plusieurs plantes simultanément pour qu’elles profitent de leurs bénéfices mutuelles), du biocontrôle (alternatives naturelles qui reposent sur des mécanismes biologiques : usage de coccinelles contre les pucerons plutôt que d’insecticides) …

 

biocontrole

 

Cependant, il arrive que l’agriculture « bio » soit trop contraignante pour être appliquée à certaines cultures (noisette, colza…) ou qu’elle ne soit pas une garantie suffisante pour protéger notre environnement (la sur-fertilisation des sols même naturelle entraine des dommages importants, la bouillie bordelaise à la chaux et au cuivre est un fongicide qui tue les abeilles et les insectes pollinisateurs).

Pour se positionner dans cet environnement agricole hétérogène, Marion et Laurence ont procédé au cas par cas. Grâce à une philosophie basée sur la transparence, la traçabilité et la qualité, ODEN a réussi à faire émerger au cours de ces dernières années un réseau d’agriculteurs partenaires passionnés, fiables et engagés.

 

Les ingrédients ODEN

Les ingrédients français bio…

ecod

Tous nos produits possèdent la certification ECOCERT COSMOS NATURAL ou ECOCERT COSMOS ORGANIC. Quand nous le pouvons et que ce choix a du sens, nous privilégions les producteurs bio. La plupart de nos agriculteurs partenaires possèdent le label  « agriculture biologique ».

 

Petite liste exhaustive de nos ingrédients ODEN bio :

  • Huile botanique de Prune
  • Huile de pépins et de baies d’Argousier (de notre Sérum Vitaminé)
  • Macérat solaire de Pâquerettes, les fleurs et l’huile de Tournesol charentais utilisés (de notre huile Démaquillante)
  • Macérat d’Œillettes, les fleurs et l’huile de Tournesol charentais utilisés (de notre huile Démaquillante)
  • Cire et Miel d’abeille du Limousin (de notre Baume à lèvres)
  • Huile de Chanvre breton (de notre huile d’Hiver)
  • Macérat de Carotte et de Calendula, les plantes et l’huile de Tournesol charentais utilisés (de notre huile Corps)
  • Hydrolat de Rose de Damas, de Reine des prés et de Géranium Rosat (tous les hydrolats de notre Brume Botanique)

AB-ODEN

 

…et les autres ingrédients français

Il est alors normal de se demander pourquoi les autres ingrédients ne bénéficient pas de ce label. Les raisons sont multiples, mais les agriculteurs qui travaillent avec ODEN sont tous impliqués dans une agriculture « très raisonnée ». Voici quelques exemples d’ingrédients qui respectent notre écosystème français sans avoir le label.

Des cultures qui ne sont pas réalisables en bio : la Noisette

 

Noisette française - ODEN huiles végétales française

 

En Gascogne, les noisettes de notre huile botanique sont cultivées sans produits phytosanitaires. Cependant cette huile ne peut être labellisée : lorsque le balanin (petite guêpe, parasite du noisetier) envahit les cultures, notre productrice Nathalie n’a pas d’autre choix que de les traiter. En l’absence de traitement, le parasite détruit les noisetiers et met en danger l’exploitation de notre productrice. Les arbres doivent être traités 2 fois par an (minimum). Nathalie applique le traitement une première fois en avril. Cependant la seconde application qui doit avoir lieu courant juin n’est pas toujours réalisée. Selon le niveau de lignification de la noisette est suffisant (si sa coque dure s’est formée et protège donc le fruit), Nathalie n’applique aucun traitement.

La lignification de la noisette est un système de lutte intégrée qui permet à l’arbre de se défendre lui-même contre le parasite. Seuls les traitements nécessaires sont appliqués. Ce « recours » pour sauver ses cultures empêche donc Nathalie de se déclarer productrice en agriculture biologique.

Notre climat français tempéré fait de notre pays un terrain de chasse idéal pour ce petit parasite. Il n’y a donc pas de noisettes « bio » en France, elles ne peuvent être cultivées que dans les pays où le balanin ne peut pas se développer. C’est le cas de la Turquie par exemple, où le climat chaud et sec empêche le parasite de survivre.

 

Des producteurs qui ne veulent pas se certifier : l’Amande

 

Amande française - ODEN huiles végétales France

 

Dans les Cévennes, Jean et Laurence cultivent nos amandes douces. Bien qu’ils n’utilisent aucun produit chimique pour la culture de leurs plantes et que leur exploitation coche toutes les cases du cahier des charges du label, le couple ne souhaite pas rentrer dans la procédure de certification. Cet engagement écologique sans quête de reconnaissance en fait un des premiers fournisseurs d’ingrédients ODEN.

 

Des pratiques agricoles qui mélangent les cultures : la Bourrache

 

Fleur de bourrache française - huile de bourrache ODEN

 

Daniel, qui cultive des fleurs d’onagre et de bourrache dans le Berry, pratique l’assolement triennal de ses cultures. Il alterne sur une même parcelle une culture de céréales, une culture de bourrache (semée au printemps et récoltée en juillet) et une période de jachère repos) ou d’une autre culture. Cette rotation des cultures permet de préserver le sol sans l’appauvrir et de stimuler les rendements. Même si les autres cultures céréalières nécessitent parfois des traitements, Daniel cultive ses fleurs de bourrache sans aucun produit. Cette plante couvrante étouffe les mauvaises herbes qui pourraient concurrencer son apport en nutriments et en lumière. Daniel utilise des auxiliaires de culture comme les abeilles. La bourrache est une fleur mellifère, Daniel permet donc à plusieurs apiculteurs de positionner leurs ruches sur son exploitation.

 

Des cueillettes sauvages : le Sapin blanc

 

Sapin blanc

 

L’huile de Sapin blanc utilisée dans notre huile d’Hiver est pressée à partir de graines récoltées en cueillette sauvage dans la forêt des Vosges. Cette pratique agricole ne permet pas la certification de l’huile obtenue mais elle garantit une huile rare à la composition remarquable.

hydrolats et eaux florales français bio

Tout savoir sur les hydrolats et les eaux florales

By INGRÉDIENTS NATURELS No Comments

Les eaux florales et les hydrolats existent depuis des siècles, partout dans le monde. Pourtant peu d’ouvrages leur sont consacrés et ce n’est que très récemment que l’on s’est ré-interrogé sur leurs vertus thérapeutiques.

Moins célèbres que les huiles essentielles, les hydrolats et les eaux florales sont surtout connus pour leurs utilisations culinaires (hydrolat de rose, fleur d’oranger…), pourtant ils possèdent des vertus pour la peau et la santé non négligeables !

Pour des problèmes de peau spécifiques ou pour l’entretien quotidien, les hydrolats et eaux florales se combinent à l’utilisation des huiles végétales et essentielles, et ont des effets remarquables.

eau de rose de damas française

Qu’est-ce qu’une eau florale ou un hydrolat ?

La définition la plus simple est celle donnée par Michel Faucon :

« L’eau florale ou l’hydrolat est l’eau distillée (vapeur d’eau recondensée) que l’on sépare de l’huile essentielle à la sortie de l’alambic après décantation »

Mais cette définition n’explique pas aux néophytes de la cosmétique naturelle comment cette eau distillée est obtenue.

Eau florale et hydrolat : la distillation à la vapeur d’eau

Les hydrolats et eaux florales sont obtenus par distillation à la vapeur d’eau dans un alambic.

Les plantes sont tassées dans l’alambic puis l’eau est chauffée jusqu’à transformation en vapeur d’eau. La vapeur d’eau traverse les plantes. Sous l’effet de la chaleur, les poches contenant les essences de la plante explosent, libérant ainsi les molécules aromatiques. Ces molécules aromatiques se mélangent alors à la vapeur d’eau, qui s’échappe de l’alambic en s’engageant dans un serpentin réfrigéré.

À la sortie du serpentin, la vapeur d’eau chargée des molécules aromatiques se refroidit et se condense. On récupère alors dans un essencier l’huile essentielle et l’hydrolat ou eau florale.

Quelle est la différence entre un hydrolat et une eau florale ?

C’est la spécialiste des eaux florales Patricia Dalmas qui nous donne la réponse :

Le choix de terminologie se fait en fonction de la partie de la plante qui est distillée. Si l’on distille des fleurs, l’eau recueillie à la sortie de l’alambic s’appelle une eau florale. Si ce sont les autres parties de la plantes qui sont distillées (feuilles, graines, rameaux, écorces…) on recueillera alors un hydrolat !

Le mot hydrolat est donc un terme plus général. D’ailleurs, les Anglais disent hydrosol, qui est la traduction d’hydrolat.

À noter que l’emploi de ces terminologies varie aussi selon les usages : en aromathérapie scientifique, on parlera plutôt d’hydrolat tandis qu’on parlera plutôt d’eau florale en cosmétologie.

hydrolats et eaux florales français bio

Composition de l’hydrolat et de l’eau florale

L’hydrolat et l’eau florale sont chargés des molécules aromatiques hydrosolubles de la plante distillée, et contient une très faible quantité d’huile essentielle, entre 0.05% et 0.5% selon la qualité, des mêmes molécules aromatiques que l’huile essentielle.

Ce sont ces molécules, sortes de microgouttes aromatiques, qui confèrent aux hydrolats et aux eaux florales leur odeur et leurs propriétés thérapeutiques. Ces molécules sont des acides, des alcools, des phénols, des cétones, des oxydes, et des aldéhydes.

Mais attention, l’hydrolat et l’eau florale sont des ingrédients complets, et non des copies adoucies de leurs huiles essentielles !

Les hydrolats et les eaux florales sont utilisables par tous, y compris les enfants et les femmes enceintes.

Qualité des eaux florales et hydrolats

Eaux florales et hydrolats français d’exception

Cultures biologiques

Choisissez toujours de préférence des hydrolats et eaux florales de cultures françaises biologiques. Tous nos hydrolats et eaux florales sont 100% purs, et extraits de plantes cultivés selon le cahier des charges de l’agriculture biologique française.

Méthode d’extraction des eaux florales et hydrolats

Tous les hydrolats et eaux florales de nos agriculteurs partenaires sont distillés à la vapeur d’eau, le plus ancestral et artisanal procédé d’extraction. Nos distillateurs partenaires appliquent le ration 1 pour 1 : 1 kilo de plantes à distiller avec 1 litre d’eau.

Cette règle de distillation permet d’obtenir des hydrolats et eaux florales d’excellente qualité, et d’une grande efficacité thérapeutique.

Mais attention ! Cette règle n’est pas une obligation, chaque distillateur est donc libre de l’appliquer ou non. Sachez que certaines grandes marques n’hésitent pas à recueillir 10 voir 20 litres d’hydrolat à partir d’un seul kilo de plantes ! Les produits ainsi obtenus sont peu efficaces et décevants.

Conservation post distillation

Les hydrolats sont beaucoup plus fragiles que les huiles essentielles. Si les huiles essentielles, conservées à l’abri de la lumière et de la chaleur ne se périment qu’à long terme, il n’en est pas de même pour les hydrolats et les eaux florales qu’on conservera de préférence au frigo.

Pour conserver l’eau florale, la majorité des fabricants, qu’ils travaillent en conventionnel ou en bio, ajoutent toute une liste de conservateurs chimiques de synthèse ou naturel comme le benzoate de sodium, de l’alcool, des paraben,…). Cette information est obligatoirement inscrite dans la liste d’ingrédients sur l’étiquette du produit.

Par manque de connaissance, beaucoup de personnes achètent des hydrolats et des eaux florales qui contiennent des conservateurs, sans vraiment le savoir.

Un hydrolat ou une eau florale 100% pures ne contiennent aucun additif, conservateur ou autres.

Nos producteurs partenaires ne mettent aucun additif qui pourraient altérer nos précieux hydrolats et eaux florales. Une fois  extraits des plantes fraîchement récoltées, ils sont stockés en chambre froide, puis conditionnés en flacons au fur et à mesure de la demande.

Comment être sûr d’acheter un hydrolat pur ?

Regardez la liste d’ingrédients (ou la liste INCI, souvent en inscrite en tout petit au dos de l’emballage) et vérifiez qu’elle ne contient que le nom de la plante en latin, suivi d’un mot anglais (ou des plantes si c’est une synergie).

Voici la liste INCI de notre Brume Botanique : Pelargonium graveolens flower water, Rosa damascena flower water, Spiraea ulmaria flower water

hydrolat et eau florale bio origine france oden

Comment savoir si mon eau florale ou mon hydrolat est encore bon ?

Nos hydrolats, fortement concentrés, contiennent tous une portion naturelle de conservateurs, qui sont les micro-gouttelettes d’huiles essentielles.

Une fois le flacon ouvert, ils s’utilisent de préférence dans les 3 mois. Placés au frigo, ils peuvent durer au moins 6 mois.

Pour vérifier que votre hydrolat, eau florale ou brume botanique est encore bonne, vaporisez-la et sentez : si elle a toujours son odeur aromatique initiale, vous pouvez l’utiliser.

Si l’odeur a changé, que vous la trouvez bizarre, désagréable, alors n’utilisez plus l’hydrolat ou l’eau florale.

Comment appliquer une eau florale et un hydrolat ?

Rappelons ici que les eaux florales n’ont pas la même composition que les huiles essentielles, elles ne s’utilisent pas de la même manière !

Les huiles essentielles s’utilisent diluées, tandis que les eaux florales s’utilisent pures sur la peau directement. Les hydrolats et eaux aromatiques étant très doux, ils sont parfaitement tolérés par la peau et les muqueuses, et ne requiert pas les précautions d’usage des huiles essentielles.

À quoi sert un hydrolat ou une eau florale ?

Un hydrolat et une eau florale servent à parfaire le démaquillage et à préparer la peau aux soins !

Ce sont les toniques d’une routine naturelle : ils éliminent les derniers résidus oubliés par le démaquillage, et préparent la peau aux soins.

Comme ils sont chargés de molécules aromatiques, ils ont en plus un véritable effet thérapeutique !

Quand utiliser une eau florale ou un hydrolat ?

Le soir :

Après avoir utilisé votre démaquillant : notre huile démaquillante par exemple, un gel nettoyant, un lait démaquillant, un liniment…

Le matin :

Je vous recommande également de l’utiliser le matin, pour réveiller délicatement et agréablement votre peau, et la préparer au soin de jour, comme notre sérum vitaminé.

Comment appliquer l’eau florale ou l’hydrolat ?

C’est très simple et très rapide.

en vaporisation : selon moi l’utilisation la plus pratique. Deux sprays sur le visage, puis vous appliquez votre huile ou crème sur peau humide, ou vous séchez délicatement votre peau avant d’appliquer votre soin.

en compresse : imbibez un coton ou une lingette de l’eau florale ou de l’hydrolat, puis déposez ou tamponnez sur les zones concernées.

Pourquoi utiliser un hydrolat ou une eau florale sur la peau ?

Patricia Dalmas dit qu’elle voit la distillation comme un « passage » où la plante transmet son essence c’est-à-dire « une information » à l’eau. L’eau se charge de cette information, s’imprègne de « ce message », qui le transmettra ensuite à votre peau.

Les hydrolats et eaux florales, qui contiennent des molécules actives, sont des soins dermatologiques adaptés à beaucoup de problématiques de peau, et permettent de traiter la peau avec douceur, de façon 100% naturelle.

hydrolat rose de damas france

Comment choisir son eau florale ou son hydrolat ?

Quel hydrolat pour les peaux normales à mixtes ?

Géranium, Fleur d’oranger, Rose

Quel hydrolat pour les peaux sèches et sensibles ?

Rose, Fleur d’oranger, Tilleul, Verveine citronnée, Sureau noir

Quel hydrolat pour les peaux grasses, acnéiques ?

Genévrier, Fleur d’oranger, Lavande officinale, cèdre de l’atlas, romarin

Pour les peaux irritées (eczéma, érythème,…) :

caomilles, rose, lavande officinale, mélisse, achillée millefeuille

Quel hydrolat pour les rides ?

rose, immortelle, ciste, hamamélis

Quel hydrolat pour les peaux couperosées, mal irriguées ?

Immortelle, Hamamélis, Ciste, Cyprès

Quel hydrolat pour les coups de soleil ?

Lavande officinale, Verveine citronnée, Menthe poivrée

Et sinon :

L’eau de géranium est recommandée pour diminuer la taille des pores

Eaux florales décongestionnantes pour le contour des yeux : eau de fleur d’oranger, de bleuet ou de camomille. Astuce : pour décupler l’action décongestionnante de ces hydrolats, placez-les au frigo.

  • Cicatrices et les hématomes : immortelle, ciste
  • Action antiseptique forte (mycose, acné) : sarriette en démarrage puis lavande officinale en entretien
  • Réguler la transpiration : sauge officinale, hamamélis

Les eaux florales et les hydrolats sentent-ils bons ?

Comme pour toutes les odeurs naturelles, cela dépend de vos goûts !

Les senteurs sont très variées, allant des notes fleuries (rose, lavande, géranium, fleur d’oranger, immortelle) aromatiques (menthe poivrée, romarin à verbénone, eucalyptus, verveine, mélisse)  à des notes d’agrumes (citron, petit grain bigarade, lemongrass).

Quoi qu’il en soit, tous comme les huiles végétales vierges, les parfums sont volatils, et disparaissent rapidement après l’application. Leur odeur ne se mêlera pas à celle de votre parfum.

Conclusion

Patricia Dalmas, dans son ouvrage « Guide des eaux florales et hydrolats », dit que les hydrolats et eaux florales s’imposent comme des produits à part entière, capables d’associer certains éléments de l’huile essentielle, certains principes actifs de la tisane et possède d’autres éléments qui lui sont propres.

Nous avons hâte de vous proposer de nouvelles synergies d’hydrolats et eaux florales biologiques français pour le soin de la peau mais que… Ces merveilleux ingrédients naturels ont bien d’autres applications !

 

eau de rose de damas française

L’eau florale de Rose de Damas française

By INGRÉDIENTS NATURELS No Comments

L’eau florale de Rose de Damas française est l’un des trois hydrolats biologiques précieux qui composent notre Brume Botanique.

Eau florale parmi les plus populaires de la pharmacopée mondiale, on la célèbre pour ses multiples bienfaits sur la peau.

L’eau florale de rose française

Histoire de l’eau florale de rose 

On cultive la rose depuis l’Antiquité et il semblerait que Rosa Damascena, fleur délicate et très parfumée, nous soit venue de Syrie. C’est un chevalier français qui l’aurait ramené, aux temps des Croisades.

rose damas eau florale

Aujourd’hui, la Rosa Damascena, ou Rose de Damas, pousse encore dans quelques jardins français, comme celui d’Evelyne, notre productrice partenaire (retrouvez son interview en cliquant ici). 

Rose emblématique du monde de la parfumerie et de l’aromathérapie, R. damascena est la rose traditionnellement utilisée pour faire l’eau et l’huile essentielle de rose. Cependant, ce n’est pas la même variété que la Rose Centifolia, elle aussi cultivée pour son parfum, notamment dans la région de Grasse. 

Culture et récolte de la Rose de Damas en France

Culture de la Rose de Damas française

Notre couple de producteurs partenaires vit en Occitanie depuis plus de 10 ans maintenant. Ils font partie des rares agriculteurs à faire perdurer la culture de la rose de Damas française.

Véritables passionnés de plantes et de nature, Evelyne et Jacky se définissent comme paysans herboristes. Ils cultivent leurs plantes en agriculture biologique, et sont certifiés Nature et Progrès ainsi que producteurs de Simples.

Ils n’utilisent ni engrais, ni pesticides, ni désherbant de synthèse.

Evelyne cultivatrice de roses de damas

Récolte de la Rose de Damas française

La rose se récolte toujours à la main, lorsque la rose est bien éclose. 

La cueillette doit se faire à l’aube à 9h du matin, avant que le soleil ne soit trop généreux, au moment où la fleur, nourrie de rosée, dispose de la plus forte concentration en parfum. Il faut qu’elle soit largement ouverte, étalée au maximum.

Le geste est précis :  l’index au dessus, le pouce en dessous, avec un petit geste sec sur le côté. 

 

récolte rose main française

 

Un geste millénaire, qu’ils ne sont plus beaucoup à pratiquer encore en France !

Ainsi récoltées, les fleurs sont distillées dans la journée pour éviter que leur flétrissement ne dégrade leurs qualités. Malheureusement, ce circuit-court et frais n’est pas le modèle de tous les producteurs de Rose de Damas. La plupart attendent plusieurs jours avant de distiller les pétales, ce qui altère forcément la qualité et la concentration de l’eau et de l’huile essentielle de rose obtenus. 

Fabrication de l’eau florale de rose de Damas française

Dans l’alambic, on dispose un kilo de fleurs fraîches, recouvertes d’un litre d’eau.

La cuve est fermée hermétiquement, puis chauffée. La vapeur d’eau va alors extraire les molécules aromatiques des pétales de roses, puis être entraînée plus loin pour se condenser en eau de rose.

À la sortie de l’alambic, la brume chargée d’actifs aromatiques se sépare naturellement de l’huile essentielle et se condense pour devenir l’eau de rose.

Il faut 3 heures de distillation environ pour obtenir 65 litres d’eau de rose.

Qualité française et artisanale exceptionnelle

Chez la plupart des fabricants, la première eau de rose est à nouveau distillée, car le premier rendement en huile essentielle est jugé trop faible. Fort heureusement, ce n’est pas le cas chez notre couple de producteurs, qui ne distille les pétales de roses qu’une seule fois, ce qui leur permet de nous fournir une eau florale d’une qualité absolue, extrêmement riche en molécules aromatiques.

evelyne boyer productrice de roses

Comment utiliser l’eau florale de rose ?

Bienfaits de l’eau de rose sur la peau

L’eau de rose est naturellement très parfumée. Elle fait partie des ingrédients fréquemment employés dans la parfumerie ou pour la fabrication de cosmétiques.

La Reine Catherine de Médicis faisait parfumer ses gants de cuir à la rose incitant ainsi la ville de Grasse connue alors pour ses tanneries à travailler sur les parfums !

De plus, ses vertus médicinales sont nombreuses et connues depuis longtemps. En utilisation externe, l’hydrolat de rose de damas convient à tous les types de peau et c’est également un excellent antiride naturel. Il apaise les rougeurs et les démangeaisons en cas d’eczéma. 

Hydrolat ou eau florale de Rose de Damas ?

C’est la même chose ! L’hydrolat ou l’eau florale de Rose de Damas désigne le même ingrédient naturel, obtenu selon les mêmes procédés d’obtention.

Attention toutefois à acheter un hydrolat ou une eau florale de rose purs, bruts, sans additifs ni conservateurs, et sans parfums synthétiques ajoutés !

Comment appliquer l’eau de rose ?

Je recommande d’appliquer votre eau florale de rose en spray !

Le matin : deux sprays pour réveiller la peau, puis appliquez votre huile de jour ou crème de jour sur peau encore humide

Le soir : deux sprays pour parfaire le démaquillage, retirer l’excédent puis appliquez votre huile ou votre crème de nuit

 

eau de rose de damas française

Découvrir la brume botanique à l’eau de rose de damas française ici