was successfully added to your cart.

Panier

Category

INFO DERMATO

psoriasis-oden

INFO DERMATO : QU’EST CE QUE LE PSORIASIS ET COMMENT ATTENUER SES EFFETS ?

By | INFO DERMATO | One Comment

Le psoriasis toucherait, en France, entre 1,5 et 3 millions de personnes dont beaucoup en souffrent aussi psychologiquement. Déjà très inconfortable pour son porteur, de nombreuses idées reçues circulent sur cette maladie qui a officiellement été reconnue comme maladie grave en 2014 par l’OMS (Organisation Mondiale de Santé).

 

Qu’est-ce que le psoriasis ?

Tout comme l’eczéma, le psoriasis est une maladie inflammatoire de la peau mais la différence tient aussi bien à ses caractéristiques qu’à son origine. En effet, le psoriasis est dû à un renouvellement accéléré de la peau, lui-même du, non pas à une réaction allergique, mais à différents facteurs environnementaux. Le facteur génétique est ici très important. On estime que 30 à 40% des personnes souffrant de psoriasis ont un parent qui en souffre.

 

Comment se caractérise-t-il ?

Là encore tout comme l’eczéma, le psoriasis se traduit sur la peau par des lésions cutanées (plaques rouges et sèches). La grande différence tient au fait que la peau se desquame. En cause, le renouvellement accéléré de la peau (4 jours environ contre 1 mois en temps normal) qui entraine une accumulation de cellules augmentant l’épaisseur de la couche externe de la peau (la cornée) et expliquant la production des squames blanchâtres. Les démangeaisons quant à elles sont moins systématiques.

couches-de-la-peau-oden

Le psoriasis se développe très souvent au niveau du cuir chevelu et des zones de frottements (coudes, bras, genoux…). Cependant, il n’est pas rare que d’autres zones soient touchées (ongles, mains, plis du genou ou du bras, aisselles…) et qu’il s’étende sur tout le corps, ce qui constitue l’une des formes les plus graves de psoriasis comme l’atteinte des articulations, que l’on appelle le rhumatisme psoriasique.

 

Pourquoi a-t-on du psoriasis ?

Le psoriasis peut toucher à tout âge mais semblerait se manifester davantage entre 20 et 40 ans.

À l’heure actuelle, l’origine exacte du psoriasis n’est pas connue. Cependant, de nombreux facteurs ont été identifiés comme déclencheurs ou aggravant le psoriasis :

  • un stress physique ou psychique ;
  • un déséquilibre nutritionnel ;
  • des infections ;
  • la prise de certaines substances médicamenteuses ;
  • le soleil qui, dans certains cas améliore le psoriasis, et dans d’autres cas, au contraire l’aggrave ;
  • la consommation d’alcool ou de tabac.

psoriasis-oden

 

Alors quelles sont les solutions ?

Aujourd’hui aucun traitement n’est à même de guérir définitivement la maladie. Outre la consultation médicale indispensable pour détecter un psoriasis et disposer d’un traitement adéquat, de nombreuses solutions naturelles existent pour atténuer ses effets et l’inconfort qui lui est lié.

Nous tenons à rappeler que chaque personne est différente et que donc chaque psoriasis est différent. Il est tout à fait possible que certaines solutions puissent marcher pour certaines personnes mais pas pour d’autres.

Voici quelques conseils au quotidien :

  • Éviter d’irriter davantage, exit le grattage des lésions (qui peuvent entrainer une surinfection), les frottements avec les vêtements, le linge de maison, etc… Privilégiez les matières naturelles (sauf la laine) aux matières synthétiques souvent plus irritantes ;
  • Éviter les savons, parfums et autres cosmétiques trop agressifs ;
  • Évitez les plaies cutanées qui peuvent entrainer de nouvelles lésions ;
  • Évitez l’automédication qui pourrait entrainer des complications ;
  • Faire attention au soleil, qui bien que bénéfique dans certains cas peut tout à fait en aggraver d’autres ;
  • Supprimez l’alcool et le tabac ;
  • Essayez de gérer les périodes de contrariété et de stress ;
  • La phytothérapie peut être, pour certains, un bon moyen pour apaiser et calmer les poussées (tilleul, lavande, patience, fumeterre) ;
  • Nourrir la peau au quotidien avec des substances riches en oméga-3 et en particulier après une poussée pour « reformer » le film hydrolipidique de la peau. Vous pouvez pour cela utiliser une huile végétale vierge comme notre Huile d’Amande Douce.

huile-d-amande-douce-oden

 

Quelles sont les conséquences ?

Le psoriasis peut -être particulièrement inconfortable voire douloureux, ce qui peut nécessiter des traitements bien spécifiques, d’où l’importance d’une consultation médicale.

Outre cette dimension physique, la dimension psychologique associée est très importante et peut tout à fait altérer la qualité de vie de son porteur. Inesthétique, le psoriasis est une maladie que beaucoup ont du mal à supporter car particulièrement visible sur le corps. Les regards extérieurs sont aussi difficiles à vivre, de nombreuses associations et collectifs se battent à ce titre pour vaincre les idées reçues sur le psoriasis. En effet, encore aujourd’hui, beaucoup pensent que le psoriasis est une maladie contagieuse qui se transmet par contact, ce qui est faux. Ces aprioris entrainent très souvent un rejet du porteur ce qui n’a évidemment pas lieu d’être. Le psoriasis n’est pas non plus une maladie purement psychologique, néanmoins le facteur psychologique peut aggraver, dans certains cas, le psoriasis.

 

 

BIBLIOGRAPHIE :

  • Dictionnaire pratique d’esthétique cosmétique, Marie-Madeleine Mercier-Fresnel et Micheline Hernandez, Éditions MALOINE
  • Soigner sa peau au naturel, Docteur Paul Dupont, Éditions Eyrolles
  • Le psoriasis, de la clinique au traitement, Professeur Louis Dubertret, Éditions Med’Com 

WEBOGRAPHIE :

 

eczéma-peau-sèche-oden

INFO DERMATO : qu’est-ce que l’eczéma et comment le traiter ?

By | INFO DERMATO | No Comments

L’eczéma est une pathologie dermatologique courante mais souvent mal connue. En France, selon une enquête menée en 2016 par la SFD (Société Française de Dermatologie), 16 millions de personnes de plus de 15 ans seraient touchées par une maladie de peau dont l’eczéma. Bégnine, cette maladie n’en est pas moins anodine et demande une attention toute particulière car en plus de l’impact physique certain de celle-ci, l’impact psychologique est tout aussi important.

 

L’eczéma c’est quoi ?

L’eczéma est une maladie inflammatoire de la peau, dite prurigineuse*, qui survient lorsque celle-ci rentre en contact avec un allergène. Qu’il soit aigü ou chronique, l’eczéma évolue par poussées et peut présenter des symptômes particulièrement désagréables. Cette pathologie concernerait plus de 2,5 millions de personnes de plus de 15 ans en France, toujours selon la SFD.

Nous allons vous présenter les types d’eczéma les plus courants : l’eczéma de contact et l’eczéma atopique. Il existe d’autres types d’eczéma (eczéma des paupières, des mains, du cuir chevelu et du bébé) mais qui peuvent être considérés comme des « variantes » de la dermatite atopique.

 

Comment se caractérisent-ils ?

L’eczéma de contact (aigu, ou dermatite de contact) apparait après une période plus ou moins longue de sensibilisation à un allergène*. Le mécanisme est simple, l’allergène rentre en contact avec la peau, cette dernière se sensibilise et lorsque la sensibilisation devient trop importante, elle déclenche un eczéma. L’eczéma de contact est souvent de courte durée et touche principalement les adultes, le plus souvent dans le cadre professionnel.

L’eczéma atopique (chronique, ou dermatite atopique) apparait uniquement si le sujet est prédisposé génétiquement à un allergène ou à réagir à ce dernier et se conduit sur plusieurs années. Il touche principalement les nourrissons et les enfants mais peut tout à fait persister à l’âge adulte.

Tous deux se traduisent sur la peau par des lésions cutanées (plaques rouges et sèches), des démangeaisons (ce qui peut entrainer un suintement si l’individu opère un grattage de ces lésions) et une peau sèche dite atopique. Ces lésions provoquées par l’eczéma apparaissent d’abord au niveau de la zone cutanée qui est entrée en contact avec l’allergène et peuvent se diffuser, parfois même sur tout le corps. Pour l’eczéma atopique, les zones les plus touchées sont le visage, les plis corporels ainsi que les mains, poignets et chevilles.

peau-atopique-eczéma-oden

Le risque majeur avec l’eczéma est de contracter une surinfection de la peau (introduction d’une bactérie) suite aux lésions supplémentaires formées par le grattage des zones eczémateuses.

L’eczéma peut parfois disparaitre et laisser place à une période de rémission avant de réapparaitre, on peut alors observer la formation de croûtes au niveau des plaques qui, en disparaissant, laissent place à une peau normale le plus souvent sans cicatrice.

 

Pourquoi a-t-on de l’eczéma ?

L’eczéma atopique provient d’anomalies génétiques immunologiques et cutanées. En effet, les personnes souffrant de ce type d’eczéma ont également une peau atopique, c’est à dire sèche, dépourvue de film hydrolipidique naturel protecteur, ce qui facilite la pénétration des substances allergisantes et donc le déclenchement de l’ezcéma.

L’eczéma de contact peut être déclenché par de très nombreux allergènes extérieurs. Dans la majeure partie des cas, la sensibilisation s’effectue lorsqu’une personne est en contact constant avec des produits sanitaires et/ou phytosanitaires, des produits chimiques (ou non) servant dans l’industrie du textile (teinture, colle, cuir, métaux…), des substances utilisées en cosmétiques ou encore des substances médicamenteuses.

Il est à noter que ces 2 types d’eczéma peuvent tout à fait cohabiter puisqu’une peau fragilisée par un eczéma atopique est plus sujette aux sensibilisations extérieures et donc à l’apparition d’un eczéma de contact et que ce dernier non traité peut devenir chronique.

 

Que faire pour traiter l’eczéma ?

Attention, toute réaction allergique n’est pas systématiquement de l’eczéma, il convient de consulter un professionnel de santé, et plus particulièrement un dermatologue, pour poser le bon diagnostic et identifier l’origine et le type de réaction. Il saura également vous prescrire un traitement adapté sur la durée et vous donner de nombreux conseils.

Cependant, quelques mesures simples peuvent être appliquées au quotidien :

  • Éviter le grattage des lésions pour éviter toute surinfection. Dans la même lignée éviter les frottements avec les vêtements, le linge de maison, etc… Privilégiez les matières naturelles (sauf la laine) aux matières synthétiques souvent plus irritantes ;
  • Éviter les savons, parfums et autres cosmétiques trop agressifs ;
  • Éviter toute substance allergisante. Dans le cas d’un eczéma de contact, si l’allergène est connu, il convient d’éviter tout contact avec celui-ci. Si cela n’est pas possible, il sera nécessaire de prendre des mesures pour vous protéger davantage (vêtements couvrants, gants, lunettes…) ;
  • Nourrir la peau au quotidien et en particulier après une poussée pour « reformer » le film hydrolipidique de la peau. Vous pouvez pour cela utiliser une huile végétale vierge comme notre Huile d’Amande Douce.

huile-d-amande-oden

 

Eczéma et alimentation

Il a été démontré que pour de nombreuses maladies de peau que l’origine du problème était également interne. Tout comme la peau, les voies internes sont aussi fragilisées et facilitent la pénétration de substances allergisantes.

Pour cela, il est nécessaire d’hydrater son corps de l’intérieur et donc de boire beaucoup d’eau.

Avoir une alimentation saine et équilibré est tout aussi primordial. Prohibez les aliments ultra-transformés avec des nombreux additifs. La prise de pré et probiotiques permettra de régénérer la flore intestinale, de réguler le système immunitaire intestinal et donc d’augmenter sa fonction barrière pour empêcher les germes d’adhérer à l’intestin. Il apparait aussi nécessaire de corriger les carences en acides gras essentiels, ce qui permettra de reformer le film hydrolipidique de la peau. Vous pouvez pour cela opter pour quelques gouttes de notre Huile d’Onagre par voie orale, qui aura également une action anti-inflammatoire.

huile-d-onagre-oden

 

Un impact psychologique non négligeable 

Outre l’aspect non-esthétique et inconfortable de l’eczéma, la dimension psychologique associée n’est pas des moindres, puisqu’elle peut tout à fait altérer la qualité de vie de son porteur. Déjà pénible pour ce dernier, beaucoup de personnes pensent encore que l’eczéma est une maladie contagieuse qui peut se transmettre d’homme à homme, ce qui bien évidemment est totalement faux. Ces aprioris entrainent donc le rejet du porteur, ce qui n’a évidemment pas lieu d’être.

Beaucoup d’associations et autres collectifs ont vu le jour pour aider les personnes dont les maladies de peau provoquent une atteinte psychologique importante.

 

 

Définitions :

  • Prurigineuse : qui provoque des démangeaisons
  • Allergène : Substance qui entraine une réaction allergique chez certain sujet.

Bibliographie

  • Dictionnaire pratique d’esthétique cosmétique, Marie-Madeleine Mercier-Fresnel et Micheline Hernandez, Éditions MALOINE
  • L’eczéma, de la clinique à la thérapeutique, Olivier Carpentier, Benoît Catteau, Delphine Staumont-Sallé, Pierre Thomas, Éditions Med’Com
  • Dermatite atopique, Anne-Marie Roguedas-Contios, Gérard Lorette, Éditions Doin
  • Soigner sa peau au naturel, Docteur Paul Dupont, Éditions Eyrolles
  • Ce que votre peau dit de vous, Yael Adler, Éditions Pocket

Webographie

 

rougeurs-oden

INFO DERMATO : rougeurs, couperose et rosacée

By | INFO DERMATO | No Comments

Il n’est pas rare de voir apparaître quelques rougeurs sur le visage, en particulier l’hiver. Les températures chutent et les peaux les plus sensibles sont alors mises à rude épreuve. Vos joues, votre nez, votre front peuvent devenir rouge et une sensation de chaleur peut aussi se faire sentir. Toutefois, chez certaines personnes, cette sensation d’inconfort n’est pas simplement passagère. Lorsque les rougeurs sont persistantes et entrainent de nouveaux symptômes, on parle alors de couperose ou rosacée.



Quelle différence entre les rougeurs, la couperose et la rosacée ?

 

Pour bien comprendre, il faut se représenter ces pathologies comme différents stades d’une même maladie.

  • Les rougeurs représentent le « premier stade » de la maladie. Comme nous l’avions expliqué dans notre article précédent sur les peaux sensibles, les rougeurs sont dues à la vasodilatation, c’est-à-dire à la dilatation des vaisseaux sanguins situés juste en dessous de la peau. L’afflux de sang, déclenché par différents facteurs, donne alors une couleur rouge à la peau.
  • La couperose est un « deuxième stade » dans la maladie. Elle se caractérise par une rougeur plus exacerbée. Les vaisseaux, visibles à l’œil nu, forment de petits traits fins et individualisés à la surface de la peau.

exemple-couperose-oden

  • La rosacée est le « dernier stade » de la maladie mais aussi le plus complexe car il présente différentes particularités. Ce qui caractérise le plus la rosacée c’est l’apparition de lésions cutanées, généralement des papules et/ou pustules à la surface de la peau en plus des rougeurs. La rosacée peut être accompagnée de couperose mais pas nécessairement. Elle est souvent très désagréable car les rougeurs sont plus vives et persistantes, tout comme les sensations de chaleur voire de brûlure. La rosacée peut également provoquer de vraies poussées inflammatoires. La peau est alors ultrasensible et change très souvent de type, pouvant être très grasse puis très sèche sans explication.

 

Ces pathologies se manifestent très souvent au centre du visage, sur les joues, le nez, le front ou encore le menton. Elles touchent majoritairement les personnes à la peau claire ayant entre 30 et 60 ans et plus particulièrement les femmes. Cette maladie, en plus d’être difficile à supporter physiquement, est difficile à supporter psychologiquement pour des raisons évidentes d’ordre esthétique (visage disgracieux et rouge) tout comme peut l’être l’acné sévère chez l’adolescent (acné kystique).

 

Pourquoi a-t-on de la rosacée ?

 

L’origine exacte de la maladie n’est pas encore connue mais plusieurs pistes sont privilégiées par les médecins :

  • L’héritage génétique ;
  • L’environnement et le mode de vie ;
  • La présence excessive du Demodex (acarien cutané) ;
  • Un dérèglement provoquant une réaction trop importante des vaisseaux…

Certains facteurs ont cependant été identifiés comme déclenchant ou aggravant la rosacée comme les épices, l’alcool, le stress, un effort physique intense, les changements de température, l’exposition au soleil ou encore certaines substances ingérées ou appliquées sur la peau telles que les parfums, alcools, corticoïdes…

rougeurs-oden

Quels sont les traitements ?

 

De nombreux traitements médicaux existent : crèmes, gels, lotions, antibiotiques mais aussi le laser (utilisé pour la couperose à des fins esthétiques) ou l’opération chirurgicale dans les cas où les tissus du visage sont abimés. À chaque stade de la maladie et à chaque personne son traitement car certains remèdes ne peuvent pas être prescrits aux femmes enceintes par exemple. Nous vous conseillons donc vivement de consulter un professionnel de santé et en particulier un dermatologue qui saura vous prescrire les traitements adaptés à votre situation. Ces pathologies sont de réelles affections dermatologiques qui doivent être suivies et traitées par des professionnels.

 

Et au quotidien ?

 

Adoptez une routine cosmétique simple, avec des produits sans parfum et sans alcool qui peuvent dessécher la peau. Les soins pour peaux sensibles comme notre Huile d’Amande Douce seront vos meilleurs alliés. Notre Brume Botanique peut également être idéale pour apaiser après le démaquillage, par exemple. Nettoyez sans frotter et évitez les produits dits comédogènes qui boucheront vos pores.

Privilégiez une alimentation saine et équilibrée, riche en fibres. Évitez les boissons chaudes, les plats épicés, l’alcool… vous pouvez également tenter de déterminer les aliments qui vous provoquent des poussées de rosacée.

Maitrisez vos activités physiques et vos moments passés en atmosphère froide et/ou au soleil.

 

huile-amande-douce-oden-peaux-sensible

Brume Botanique ODEN eau florale géranium rose de damas reine des prés hydrolat anti âge tenseur tonique et apaisant

 

 

Sources : 

Le e-shop reste ouvert et les livraisons sont maintenues.
+